Derek Boateng s’est mis en évidence ce week-end, face à Vorskla Poltava. Mais, pas par ses qualités techniques. Expulsé après avoir mis trois adversaires à terre, le milieu de terrain du FC Dnipro a ainsi révélé avoir été victimes d’injures racistes. « Tout ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas comme ça. C’était une provocation raciste de mon adversaire, a assuré l’international ghanéen à Skyy Power FM. Il m’a appelé « singe noir » quand il s’est approché. Cela m’a fait mal, j’en avais marre. Certains de mes coéquipiers étaient proches de moi durant l’incident. Ils l’ont donc entendu aussi. J’en ai informé mon club et ils m’ont assuré qu’ils allaient s’en occuper.«