Il fallait un point au FC Barcelone pour être sacré champion d’Espagne pour la troisième fois de rang, la vingt-et-unième au total. Face à Levante (1-1), on attendait Lionel Messi (52 buts toutes compétitions confondus!), David Villa, Eric Abidal (de nouveau titulaire après son opération d’une tumeur au foie le 17 mars), Xavi ou Andrès Iniesta… mais c’est le Malien Seydou Keita qui a marqué le seul but du match pour les Blaugranas (28e), parachevant ainsi un saison mirifique pour les hommes de Pep Guardiola, meilleur attaque et meilleure défense de la Liga.