Chris Giwa et la NFF (Fédération nigériane de football) poursuivent leur bras de fer avec la FIFA. Elu président de la Fédération nigériane le 25 août dernier à l’issue d’un scrutin houleux (Aminu Maigari, le président sortant, était placé en détention provisoire), le dirigeant devait quitter son poste avant ce lundi 8 septembre (7H GMT) sous peine que la FIFA, qui ne reconnaît pas le scrutin, prononce la suspension de la NFF. L’ultimatum ayant été dépassé et Chris Giwa étant toujours en place, la sanction de la FIFA ne devrait pas tarder à tomber… Et elle serait lourde de conséquences puisque les Super Eagles déclareraient forfait au moins pour la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2015 contre l’Afrique du Sud, mercredi. Or, la CAF a annoncé que si le champion d’Afrique en titre manque ce match, il sera tout simplement disqualifié pour l’ensemble des éliminatoires. « Je reste le président de la NFF, un congrès légitime m’a élu« , maintenait Chris Giwa, interrogé par la BBC Sport, en fin de semaine.