Ça chauffe à nouveau entre la Fédération gabonaise (Fegafoot) et Didier Ndong. Ecarté des Panthères pendant plusieurs mois en 2015 après avoir dénoncé certains passe-droits dont bénéficient les binationaux, le milieu de terrain de 22 ans est cette fois accusé d’avoir lui aussi badiné sur la discipline. A trois jours du match éliminatoire du Mondial 2018 face au Mali, l’ancien Lorientais a été renvoyé chez lui !

« La Fédération Gabonaise de Football par le présent communiqué tient à informer l’opinion nationale et internationale de ce qu’elle a pris la décision de renvoyer M. Didier Ibrahim Ndong du regroupement de l’équipe nationale après que ce dernier ait brillé par une absence notoire alors qu’il est de notoriété publique que le joueur a reçu son titre de transport et se trouve à Libreville depuis le lundi 7 novembre 2016« , a expliqué la Fegafoot dans un communiqué. « Le joueur concerné n’a d’ailleurs pas manqué de publier sur ses pages dans les réseaux sociaux qu’il retrouverait le groupe ce mardi 8 novembre 2016. La FEGAFOOT s’étonne donc que jusqu’à ce mercredi 9 novembre en début d’après-midi le joueur n’ait pas répondu à ses obligations en sélection ni informé la Fédération d’une éventuelle difficulté qui lui serait survenue. Ce alors que tous les autres coéquipiers à ce moment-là étaient déjà rentrés en casernement sans exception« , déplore l’instance qui « se réserve enfin le droit de prendre d’autres mesures s’imposant en pareille circonstance« . Les 24h de détente supplémentaires accordées au Black Cat ne lui ont visiblement pas suffi…

Sur le même sujet : Ndong écarté pour l’exemple