Après une superbe première période, le Ghana a semblé baisser pied physiquement mardi avant de s’imposer dans la douleur face à l’Ouganda (1-0) à la CAN 2017. Pour le milieu de terrain des Black Stars, André Ayew, le climat explique en partie cette baisse de régime. « Avec la chaleur, ce n’est pas facile, mais après deux, trois matchs, on s’y habitue« , a estimé le joueur de West Ham au micro de beIN Sport. « Les premiers matchs sont toujours difficiles, beaucoup de joueurs tirent la langue, mais ça se joue au mental, on a su être solide« , s’est satisfait le Ghanéen, auteur du seul but du match sur penalty.