Ghana : attaqué, un arbitre de touche décède dans des circonstances troubles

Un arbitre de touche a trouvé la mort quelques jours après avoir été frappé à de nombreuses reprises par des individus censés être supporters des Gold Stars, club de seconde division ghanéenne.


Triste nouvelle que la mort d'un juge de ligne durant un match de 3e division au Ghana opposant Gold Stars à Naa Joe United. En effet, Kwame Andoh Kyei a été tabassé dimanche 2 mars par des “supporters” de la formation des Gold Stars. Et le vendredi 7 mars, le frère de la victime apprenait par téléphone que son frère “vomissait du sang et s'était évanoui” par la suite.

Des circonstances troubles qui laissent supposer que les meurtriers pourrait se trouver parmi les supporters du club ghanéen qui s'en sont pris physiquement à l'arbitre de touche. Ce dernier avait même plaisanté de ses assaillant auprès de son frère (selon la version de celui-ci), plus exactement sur les gifles reçues et les insultes proférées, tout ceci après la rencontre de seconde division.

Si le frère de Kwame Andoh Kyei ne soutient pas la piste du règlement de comptes et des menaces, d'autres sont convaincus que le défunt arbitre a subi les foudres d'une poignée de supporters locaux qui n'auraient pas hésité à venir chez lui pour lui faire payer un arbitrage pas assez favorable à leurs yeux. Une vengeance qui aurait donc mal tourné et qui n'est pour l'heure pas confirmée malgré de très lourds soupçons.

De son côté, Kwesi Nyantakyi -président de la Fédération ghanéenne- a publié un communiqué pour présenter ses condoléances au nom de l'instance dirigeante du pays : “Nos pensées et nos prières ainsi que celles de l'ensemble de la Fédération vont à sa mère Sophia Nketiah, son père Kwadwo Appiah, sa famille et son large cercle d'amis en cette triste période. La police va désormais mener l'enquête pour déterminer les causes du drame. Il s'agit en tous les cas d'un tragique “accident” venue entacher la bonne tenue du football ghanéen.

Avatar photo
Benjamin Pommereau