Ça sent le roussi pour Kenvin Prince Boateng. L’international ghanéen de l’AC Milan, qui n’a pas répondu à la convocation des Black Stars pour les matches contre le Congo et l’Angleterre en raison d’une blessure, aurait en fait menti. A en croire le site officiel du club milanais, le milieu de terrain a été libéré pour rejoindre sa sélection. Mais Boateng a assuré au staff ghanéen qu’il ne pourrait pas jouer après avoir aggravé sa blessure à la cheville lors de la défaite face à Palerme (1-0). Pire, l’intéressé ne serait pas rentré en Italie pour se faire soigner, au contraire des autres internationaux sur le flanc, tels le Brésilien Pato ou les Italiens Massimo Ambrosini et Alessandro Nesta.