Ghana : Goran Stevanovic prend la porte

Goran Stevanovic et le Ghana, c'est fini. Quatorze mois après sa prise de fonction, le technicien serbe, quatrième de la CAN 2012, est limogé. La course à sa succession est déjà lancée.


On s'y attendait, même si la GFA avait fait traîner les choses en repoussant à trois reprises sa décision. C'est désormais officiel : Goran Stevanovic n'est plus le sélectionneur des Black Stars du Ghana. Le technicien serbe quitte donc son poste à peine quatorze mois après avoir signé son contrat.

Il paie ainsi son incapacité à faire gagner les Black Stars, quatrièmes d'une CAN 2012 dont ils étaient les grands favoris aux côtés de la Côte d'Ivoire. Après de nombreuses réunions de crise, il ne faisait aucun doute que le coach de 45 ans allait être limogé. “Je leur ai demandé si je pouvais rester, ils m'ont répondu que ça allait être compliqué, assurait il y a peu Stevanovic. Nous avons commencé à négocier. Je suis heureux ici et je veux rester mais je sais que c'est impossible.” Il demanderait 100 000€ de prime de départ.

Didier Deschamps, Abedi Pelé ou Marcel Desailly?

Sous contrat jusqu'en 2013, le coach serbe termine sur un bilan honorable (neuf victoires, quatre nuls, quatre défaites) malgré une incapacité chronique à produire du jeu en dépit de la présence de joueurs tels qu'André et Jordan Ayew, Asamoah Gyan, Anthony Annan, Samuel Inkoom, Kwadwo Asamoah ou Emmanuel Agyemang-Badu. “L'association ghanéenne de football a décidé de retirer à Goran Stevanovic la responsabilité des Black Stars ce lundi. Nous avons pris cette décision dans l'intérêt du pays après plusieurs réunions ces trois dernières semaines“, a précisé la Fédération dans un communiqué. Le Président de la Fédération a par ailleurs déclaré : “Nous voulons exprimer toute notre gratitude envers le public pour l'intérêt qu'il porte à l'équipe nationale et sa patience“.

Les spéculations vont bon train quant au nom de celui qui va entraîner la deuxième meilleure nation africaine au classement FIFA, qui est confiée en attendant à Kwesi Appiah, sélectionneur adjoint devenu intérimaire. Les noms de Didier Deschamps et Marcel Desailly ont déjà été avancés, tout comme ceux de Philippe Troussier ou Abedi Pelé.

Avatar photo
Nicholas Mc Anally