Le tableau d’honneur des défenseurs

La saison terminée dans les principaux championnats européens, l’heure est désormais au bilan pour les représentants du continent africain. Afrik-Foot passe en revue, poste par poste, les joueurs qui se sont illustrés dans leurs clubs respectifs. Après les gardiens de but et les arrières latéraux, c’est au tour des défenseurs centraux d’être mis à l’honneur par la rédaction. Petit tour d’horizon des meilleurs ambassadeurs du football continental.



Aymen Abdennour (Toulouse) : Une des grosses découvertes en Ligue 1 cette saison. Arrivé sur la pointe des pieds à Toulouse, l'international tunisien est devenu en l'espace que quelques rencontre le métronome de la défense du TFC. Redoutable dans les duels aériens le défenseur s'est imposé comme la base du système mis en place par son entraîneur, Alain Casanova. Tout sauf un hasard si les meilleurs clubs français gardent un œil sur lui et qu'il est déjà pisté pour rejoindre la Premier League.

Nicolas Nkoulou (Marseille) : Venu de Monaco, relégué en Ligue 2 la saison dernière, pour d'abord apprendre dans la citée phocéenne aux côtés des défenseurs du clubs, l'international camerounais a mûri à une vitesse déconcertante. A tout juste 22 ans, il est devenu le taulier de la défense marseillaise, à tel point que la moindre de ses absences s'est faite ressentir dans le onze de son entraîneur Didier Deschamps. Tranchant dans ses interventions au sol comme dans le jeu aérien, le Lion Indomptable a fait honneur à ce surnom.

Aurélien Chedjou (Lille) : A l'image de son compatriote Nkoulou, le défenseur camerounais du Losc a joué en patron cette saison. Malgré l'arrivée de renforts à son poste, le Lion a apporté tous les gages de sécurité à son entraîneur, Rudi Garcia, pour enchaîner les matchs. Titulaire indiscutable au sein de l'effectif nordiste, l'international camerounais a su jouer avec justesse et en se montrant propre dans sa relance, le tout avec 5 buts à la clé.

Mehdi Benatia (Udinese) : Gêné par quelques problèmes physiques tout au long de la saison, l’international marocain a malgré tout répondu présent dans les grands rendez-vous de son équipe. Solide défensivement et bon relanceur, il a souvent soulagé ses partenaires en défense et a largement contribué à l’excellente saison du club d’Udine, 3e de Serie A, qui va disputer le tour préliminaire de la Ligue des Champions. S'il se plait en Serie A, ses prestations ont attiré nombre de prétendants qui pourraient l'arracher au championnat italien.

Modibo Diakité (Lazio Rome) : L'international malien n'était pas attendu à pareille fête. Initialement remplaçant dans les plans de son entraîneur, l'Aigle est parvenu à tirer son épingle du jeu pour progressivement gagner du temps de jeu et devenir un titulaire à part entière de la Lazio, alternant aussi des piges sur le flanc gauche. Au final, son bilan est tout à fait honorable : 25 matchs pour un but.

Avatar photo
Malick Bamba