Mali : le coup de gueule d’Hamari Traoré

Entre les deux matchs de la double confrontation contre la Gambie dans les éliminatoires de la CAN 2023, le capitaine du Mali, Hamari Traoré, a poussé un coup de gueule remarqué.

Avant le match aller, remporté 2-0 vendredi à Bamako, une crise (encore une…) a en effet secoué le nid des Aigles. En cause évidemment des primes impayées, remontant aux matchs amicaux de septembre et novembre 2022 et même à la CAN 2021 pour des reliquats relatifs à la qualification en 8es de finale. Dans un premier temps, les coéquipiers d’Hamari Traoré ont menacé de boycotter l’entraînement de veille de match afin de faire entendre leur colère.

Sur intervention de la présidence de la république, la somme due à chacun a finalement été réglée en liquide à la hâte. Malgré ce dénouement in extremis, le capitaine des Aigles a tout de même tenu à faire passer un message. «Il faut que nos dirigeants comprennent quelque chose ! Cette semaine, on a eu beaucoup de problèmes, il faut qu’ils comprennent qu’il y a une bonne génération, ils doivent comprendre que le football malien doit progresser et avancer, merci !», a lancé le latéral droit du Stade Rennais dans des propos rapportés par le compte Twitter Les Aigles du Mali.

Alors que les hommes d’Eric Chelle ont la possibilité de se qualifier pour la phase finale de la CAN en cas de nouvelle victoire mardi contre la Gambie, le message est passé !

Mali : le coup de gueule d’Hamari Traoré
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.