Coupe du monde 2026 (Q) : Bertrand Traoré sauve le Burkina Faso, le Mali s’arrache

Le Burkina Faso et le Mali n'ont pas eu la partie facile ce vendredi pour leur entrée en lice à domicile dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2026.

Les Etalons, contraints de recevoir à Marrakech au Maroc, ont même enregistré une contre-performance en se faisant accrocher par la Guinée Bissau (1-1). Profitant de la passivité de la défense adverse et d'un centre millimétré de Semedo, le Lyonnais Mama Baldé a ouvert le score en faveur des Djurtus sur un coup de casque (0-1, 20e). Pas aidés par la sortie avant la mi-temps d'Issa Kaboré, victime d'un petit malaise qui a suscité l'inquiétude mais qui semble en fin de compte heureusement sans gravité, les demi-finalistes de la dernière CAN ont longtemps couru derrière le score. Jusqu'à la 61e minute et à l'égalisation de Bertrand Traoré, capitaine de retour de blessure, sur un numéro de soliste dans la surface (1-1). De quoi éviter une défaite qui aurait fait désordre mais pas de quoi empêcher de lâcher déjà des points avant d'affronter l'Ethiopie mardi, toujours au Maroc. Dans ce groupe A, c'est l'Egypte qui fait déjà la course en tête après son carton 6-0 contre Djibouti la veille.

Niakaté et Sissoko, soirs de premières à Bamako

Le Mali, lui, occupe la deuxième position du groupe I, mais que ce fut compliqué à Bamako face au Tchad (3-1) ! Avant la pause, le Brestois Kamory Doumbia pensait pourtant avoir fait le plus dur en reprenant de manière acrobatique un centre d'Hamari Traoré pour ouvrir le score (1-0, 45e). Sauf qu'au retour des vestiaires, le capitaine des Aigles se rendait coupable d'une bévue en tentant une passe en retrait hasardeuse qui permettait à Marius Mouandilmadji d'égaliser à la surprise générale (1-1, 53e).

Mais les hommes d'Eric Chelle ne lâchaient rien et Youssoufou Niakaté, pour sa première cape, redonnait l'avantage en reprenant un centre de Massadio Haïdara d'une tête lobée (2-1, 77e). Premier but en sélection aussi dans la foulée pour l'attaquant de Saint-Etienne, Ibrahim Sissoko, buteur de la tête et dans une folle ambiance sur un centre du même Niakaté (3-1, 81e). Les Maliens espèrent se faire moins de frayeurs dans le cadre de la 2e journée, mardi, toujours au même endroit, contre la Centrafrique, dominée 4-2 par les Comores, leaders du groupe, quelques heures plus tôt.

Romain Lantheaume
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !