Maroc : Bounou fustige le secteur offensif

Après les matchs amicaux où le Maroc a enregistré une victoire étroite contre l'Angola (1-0) et un match nul décevant contre la Mauritanie (0-0), Yassine Bounou, le gardien des Lions de l'Atlas, a exprimé sa préoccupation quant à l'efficacité offensive de son équipe.

Malgré la création de multiples occasions de but, le souci de finition devant la cage adverse reste un problème évident que le portier a tenu à souligner. Yassine Bounou (32 ans) a a donc tenu à tirer la sonnette d'alarme sur la situation actuelle de l'attaque marocaine.

« Si nous avions exploité seulement la moitié de ces attaques, il aurait été possible pour l’équipe de sortir victorieuse des derniers matchs avec de grands scores », a-t-il souligné pour la chaîne Arryadia, exprimant une frustration partagée par de nombreux supporters et observateurs de l'équipe. Bounou met en lumière une réalité déconcertante : malgré un nombre conséquent d'opportunités créées, la concrétisation des actions reste problématique. “Les supporters de l’équipe marocaine se soucient seulement de la victoire, même si c’était un match amical“, a aussi tenu à rappeler le gardien d'Al-Hilal (Arabie Saoudite).

Un problème urgent…

Le Maroc se prépare à affronter la Zambie et le Congo en juin pour les qualifications de la Coupe du monde 2026, tout en ayant les yeux rivés sur l'accueil de la Coupe d'Afrique des Nations en 2025. La prise de parole de Bounou est un rappel poignant que, malgré les talents individuels, c'est l'efficacité collective en attaque qui finalement fera la différence sur la scène internationale. Brahim Diaz (Real Madrid), prometteur mais pas encore décisif lors de ses deux premières apparitions, sera attendu au tournant même s'il devra être bien entouré pour performer.

Maroc : Bounou fustige le secteur offensif
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.