Maroc : le limogeage de Charaï en rapport avec Regragui ?

À l'approche des Jeux Olympiques de Paris 2024, le football marocain est secoué par une décision surprenante de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) : le limogeage d'Issam Charaï, sélectionneur de l'équipe olympique, remplacé jeudi par Tarik Sektioui. Cette annonce, survenue à moins de cinq mois du tournoi olympique, suscite de nombreuses interrogations quant aux véritables raisons derrière ce changement de cap.

Issam Charaï, dont le bilan à la tête de la sélection U23 est plus que louable, a mené son équipe à la victoire lors de la CAN U23 l'an dernier et affiche un parcours impressionnant à la tête des Lionceaux avec 10 victoires pour seulement 3 défaites. Des performances qui ont renforcé sa cote non seulement au Maroc mais aussi sur la scène africaine. Pourtant, malgré ces succès, la FRMF a décidé de tourner la page Charaï au profit de Tarik Sektioui, un choix qui ne manque pas de soulever des questions.

Tarik Sektioui, ancien attaquant des Lions de l’Atlas (21 capes et 7 buts) qui a entraîné différentes équipes au pays depuis 2013 (MA Tétouan, RS Berkane, UTS Touarga) prend donc les rênes de la sélection olympique. Si son expérience est respectable, la comparaison de son parcours avec celui de Charaï interroge sur les critères de décision de la FRMF.

Les JO dans seulement 5 mois

Le limogeage d'Issam Charaï a rapidement été associé à de supposés différends avec Walid Regragui, sélectionneur de l'équipe nationale A. Les supposées tensions entre les deux hommes  semblent avoir influencé les décisions de la FRMF comme le précise le média Hespress. La cohabitation entre les visions de Charaï et de Regragui, dans le contexte d'une stratégie nationale visant à harmoniser les différentes sélections, a apparemment atteint un point de rupture.

Ce changement de sélectionneur pose un défi de taille pour Sektioui, qui aura la lourde tâche de préparer l'équipe pour le tournoi olympique dans un délai très serré. Ses premiers tests surviendront en ce mois de mars lors de matchs amicaux contre l'Ukraine Espoirs et le Pays de Galles Espoirs, des rencontres cruciales pour jauger la capacité de la sélection à se maintenir à un bon niveau sous une nouvelle direction.

Maroc : le limogeage de Charaï en rapport avec Regragui ?
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.