Piégé par la Gambie (0-1) mercredi à Marrakech, le Maroc a payé cher son manque de réalisme et concédé une défaite embarrassante pour son premier match de préparation à la CAN 2019 (21 juin-19 juillet). Rien d’alarmant toutefois pour le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Hervé Renard, qui a mis en avant la charge de travail à l’entraînement pour défendre ses joueurs.

«C’était un rendement difficile. On a eu 13 séances d’entraînement donc il y a eu une charge de travail assez importante. (…) On a joué à un rythme de grand-père. J’ai l’impression qu’on ne pouvait pas faire mieux… Mais il n’y a rien d’alarmant, le début de la compétition pour nous c’est le 23 juin et il ne faut jamais perdre de vue cette date», a souligné le technicien français au micro d’Arryadia.

« On n’a jamais remporté de match de préparation »

«Quand on a moins de fraîcheur, on ne prend pas les bonnes décisions, on fait des erreurs. En face il y avait une équipe qui a joué avec ses armes, combative… On s’est fait piéger là-dessus mais il ne faut en tirer aucune conséquence», a ajouté le double vainqueur de la CAN, avant d’employer un dernier argument pour dédramatiser.

«Et puis si je peux donner une petite note positive : on n’a jamais remporté de match de préparation et pourtant on a fait de belles compétitions. L’important c’est de faire mieux que ce qu’on a fait aujourd’hui mais parfois ça fait du bien et ça remet un peu les choses dans le droit chemin.» Réaction attendue pour le dernier test dimanche contre la Zambie.