Maroc : un démenti sur Ziyech !

Hakim Ziyech était sorti particulièrement énervé vendredi contre la Zambie (2-1), lors de la 3e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. 

Auteur de l'ouverture du score sur penalty dès la 6e minute de jeu, le Lion de l'Atlas, auteur d'une prestation globale assez terne, avait été remplacé à la 64e minute (soit 3 minutes avant le second but d'Eliesse Ben Seghir) pour laisser entrer Soufiane Rahimi. Un choix auquel n'avait que peu goûté l'ex- joueur de Chelsea… Le visage crispé, le récent champion de Turquie avec Galatasaray n'avait pas hésité à lever les bras à plusieurs reprises, jetant même ses crampons de colère, juste après s'être assis sur le banc de touche.

Ziyech très critiqué sur les réseaux

Cette sortie houleuse n'a toutefois pas été bien perçue par les supporters des Lions de l'Atlas, qui n'hésitent pas à le critiquer sur les réseaux sociaux et même à supplier Regragui de ne plus faire appel à lui. “Vivement qu’il dégage, Regragui c’est soit il porte ses cojones au prochain match et mets Ziyech sur le banc et montre que c’est lui qui décide, soit tchao“, réclame un supporter sur le réseau social X. “J'espère que le prochain match, il dégage Ziyech et il met un 442” peut-on aussi lire, ou encore : “Ziyech tu te calme un peu, si tu viens plomber l'ambiance et nous faire une ‘vahidite', dégage, y a des joueurs plus sérieux. C'est un petit match et tu as rien foutu, le minimum c'est prendre ses responsabilités, t'as été mais d'une nullité incroyable, tu aurais dû sortir plus tôt.

Dernièrement, des rumeurs faisaient même état de son départ du rassemblement des Lions de l'Atlas. Une information que nos confrères du média Le360sport, qui ont pu échanger avec une source proche au sein de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), ont démenti. Ziyech est toujours à Agadir, où se trouvent les troupes de Walid Regragui en vue de match de ce mardi contre le Congo (4e journée des éliminatoires du Mondial 2026), au Stade Adrar. L'ancien Blue s'est d'ailleurs entraîné tout à fait normalement ce dimanche. Reste à voir si Regragui lui fera de nouveau confiance contre le Congo.

Au sujet de cette sortie pleine de colère, qui concernait aussi Youssef En-Nesyri, le sélectionneur marocain avait préféré botter en toucher lors de la traditionnelle conférence d'après-match, affirmant qu'il s'agissait d'une  “une réaction tout à fait normale, car tout joueur espère jouer et donner le meilleur de lui-même. Un joueur qui n’est pas fâché après sa sortie, c’est quelque chose d’anormal. C’est moi qui prends les décisions. On avait besoin d’un sang neuf. J’assume d’avoir aligné Ziyech au début, mais quand il fallait le changer, je n’ai pas hésité”, avait-t-il ajouté. La fracture n'a jamais semblé aussi proche entre les supporters marocains et Hakim Ziyech (31 ans), qui compte 60 capes et 23 buts en équipe nationale.

Maroc : un démenti sur Ziyech !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.