Le Gabon rattrapé par la patrouille. Le 2 septembre dernier, les Panthères avaient aligné Mario Lemina et Merlin Tandjigora face à la Côte d’Ivoire (0-3) en oubliant que les deux joueurs auraient dû purger une suspension et donc ne pas disputer ce match des éliminatoires du Mondial 2018. Et cette méprise n’a pas échappé à la FIFA. A l’issue de la réunion de sa Commission de Discipline, l’instance a prononcé mardi la défaite sur tapis vert des Gabonais (3-0) en leur infligeant également une amende de 6 000 francs suisses.

Sportivement, cela ne change rien pour les hommes de José Antonio Camacho, qui avaient perdu sur le même score sur le terrain. Buteurs ce jours-là, les Ivoiriens Max-Alain Gradel et Seydou Doumbia, auteur d’un doublé, risquent en revanche de se voir retirer leurs réalisations. 3e du groupe C des éliminatoires à deux points du leader ivoirien, le Gabon conserve un mince espoir de qualification à deux journées de la fin.