Dos au mur après son match nul initial à domicile face au Cameroun (1-1), l’Algérie sera dans l’obligation de réagir au Nigeria samedi pour le compte de la 2e journée des éliminatoires du Mondial 2018. Face à des Super Eagles ambitieux, le baptême du feu du nouveau sélectionneur des Fennecs, Georges Leekens, ne s’annonce pas de tout repos !


L’Algérie a déjà grillé son joker. Accrochés par le Cameroun (1-1) à domicile le mois dernier pour leur entrée dans la phase de groupes des éliminatoires du Mondial 2018, les Fennecs doivent à tout prix éviter la défaite ce samedi (16h GMT) à Uyo face au Nigeria. Sans quoi les Super Eagles les devanceraient déjà de cinq points alors que seule la première place du groupe est qualificative pour la compétition que l’Algérie n’a plus manquée depuis 2010.

Arrivé dans ce contexte très compliqué il y a quinze jours, le sélectionneur des Verts, Georges Leekens, doit en plus composer sans Boudebouz ni Soudani, titulaires sur les derniers matchs durant la parenthèse Milovan Rajevac, ni Ghezzal ni Ounas, forfait pour sa première convocation. Pour ne rien arranger, Ghoulam va jouer on ne sait trop dans quel état après avoir été annoncé quasiment forfait. Du coup, l’Algérie va évoluer dans un inhabituel 4-3-3 avec Brahimi effectuant son retour dans le onze de départ.

Bentaleb : « Pas le droit à l’erreur« 

« Ce sera un match très difficile. Nous savons que le Nigeria renferme des joueurs de qualité. Nous n’avons pas droit à l’erreur« , a reconnu le milieu de terrain Nabil Bentaleb, actuellement déchaîné avec Schalke 04. « Il faudra être prêt le jour J pour montrer ce dont nous sommes capables. » Les Fennecs s’avancent très remontés. Non seulement à cause de leur situation mais également parce que la Fédération nigériane a employé un ton très agressif pour chambrer son adversaire sur Twitter

D’ailleurs, bien que privés de leur gardien numéro un, Carl Ikeme, excellent face à la Zambie (2-1) lors de la 1ère journée, les Super Eagles se veulent confiants, à l’image de leur conseiller technique Gernot Rohr. « Nous savons que l’Algérie est le n°1 officiel en Afrique (3ème en fait au classement FIFA), mais nous composerons notre meilleure équipe et nous verrons si nous pouvons les battre« , a glissé le technicien franco-allemand. Ce duel entre Mondialistes s’annonce disputé !

Le onze probable de l’Algérie : M’Bolhi – Ziti, Belkaroui, Mandi, Ghoulam – Taider, Medjani, Bentaleb – Mahrez, Slimani, Brahimi.