Comme pressenti depuis la veille, Georges Leekens a été officialisé par la Fédération algérienne au poste de sélectionneur jeudi soir. Le Belge guidera les Fennecs à la CAN 2017 et tentera de les relancer après leur départ raté dans les éliminatoires du Mondial 2018.


Cela ne faisait plus de doute depuis 24 heures, c’est désormais officiel. Réuni ce jeudi, le bureau fédéral de la Fédération algérienne (FAF) a confirmé la nomination de Georges Leekens sur le banc des Fennecs. Parti à l’amiable du club belge de Lokeren mercredi après un début de saison décevant, l’ancien sélectionneur de la Tunisie n’aura pas tardé à rebondir puisqu’il succède à Milovan Rajevac, démissionnaire après le match nul face au Cameroun (1-1).

« La commission ad hoc, après avoir consulté plusieurs techniciens, a arrêté une short-list de cinq entraîneurs. Le choix a été porté sur M. Georges Leekens pour diriger la sélection nationale. Ce choix a été approuvé à l’unanimité par les membres du bureau fédéral« , indique la FAF sur son site officiel. 13 ans après un bref passage de 6 mois en 2003 et avec un tout autre effectif à disposition, le technicien de 67 ans retrouve l’Algérie.

La FAF devrait rapidement officialiser la signature de son contrat et la durée de son bail. Selon les dires de Rolland Courbis, qui était en lice pour le poste, Leekens, faisait office de 3e choix derrière Marc Wilmots et le technicien français. L’ancien coach de la Belgique disposera d’une quinzaine de jours pour préparer le déplacement périlleux au Nigeria le 12 novembre dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2018. D’après le site DZfoot, celui qui est surnommé « Long Couteau » s’est vu assigner comme objectif une 3e qualification consécutive pour la compétition et d’atteindre au moins les demi-finales de la CAN 2017 du 14 janvier au 5 février prochains.