Mondial 2022 (Q) : le Burkina Faso assure avant l’Algérie, le Congo s’en contente

En déplacement à l’occasion de la 1ère journée des éliminatoires du Mondial 2022, le Burkina Faso et le Congo ont chacun ramené un résultat positif de leur voyage respectif ce jeudi.

Niger 0-2 Burkina Faso (Groupe A)

Malgré les absences des cadres Bertrand Traoré (Aston Villa) et Edmond Tapsoba (Bayer Leverkusen), le Burkina Faso a assuré en s’imposant 2-0 face au Niger, qui «recevait» les Etalons à Marrakech au Maroc. Il a toutefois fallu attendre le dernier quart d’heure pour que les hommes de Kamou Malo décantent la situation grâce à leurs buteurs venus de l’Est, Lassina Traoré du Shakhtar Donetsk (76e), et Mohamed Konaté de l’Akhmat Grozny (79e), qui ont fait trembler les filets coup sur coup.

L’Algérie reçoit Djibouti dans la soirée dans l’autre match de la poule. Le Niger tentera de se reprendre lundi à Djibouti dans le cadre de la 2e journée, tandis que le Burkina Faso se frottera le lendemain à l’Algérie dans un match également délocalisé au Maroc.

Namibie 1-1 Congo (Groupe H)

Dans le groupe du Sénégal, vainqueur du Togo (2-0) la veille, la Namibie et le Congo ont partagé les points à Soweto en Afrique du Sud (1-1). Auteur de l’ouverture du score pour les Brave Warriors (24e) puis de l’égalisation en marquant contre son camp pour les Diables Rouges (57e), Charles Hambira a tout fait sur ce match. La 2e journée verra le Togo affronter la Namibie dimanche, tandis que le Congo recevra le Sénégal mardi.

Le résumé des matchs en vidéo

Les compos

Image

Image

Image

Mondial 2022 (Q) : le Burkina Faso assure avant l’Algérie, le Congo s’en contente
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.