Le président de la FIFA, Gianni Infantino, s’est déclaré favorable à une extension du nombre de participants aux prochaines éditions du Mondial des clubs. Le dirigeant rêve d’une compétition à 32 équipes se déroulant en juin à partir de 2019.


Comme pour la Coupe du monde, qu’il tente de faire élargir à 48 nations, le président de la FIFA, Gianni Infantino, milite pour un Mondial des clubs porté à 32 équipes et qui se déroulerait non plus en décembre, à l’ombre des championnats nationaux, mais du 10 au 30 juin. L’Italo-Suisse estime que cette réforme pourrait prendre place à partir de 2019.

« Le football aujourd’hui, ce n’est pas que l’Europe et l’Amérique du Sud. Le monde a changé. Nous devons donc trouver un Mondial qui soit plus intéressant pour les clubs, mais aussi pour les supporters partout dans le monde« , a plaidé le dirigeant devant la presse italienne et espagnole.

Actuellement, seul le champion de chacune des 6 confédérations et le champion du pays-hôte sont qualifiés. Avec la nouvelle réforme, la CAF devrait pouvoir espérer environ 5 représentants. Mais le décalage de la compétition en juin risque de poser problème les années de Coupe du monde, Euro, Copa Amercia et Coupe des condéférations, etc. Autrement dit, très souvent… Cette année, Mamelodi Sundowns représente l’Afrique au Japon du 8 au 18 décembre prochains.