CAN 2023 (Q) : le Bénin encore éliminé, un 19e qualifié connu…

Comme en 2022, le Bénin manquera la prochaine CAN. Renversé, le quart de finaliste de l’édition 2019 a concédé une défaite fatale au Mozambique (3-2) ce samedi à l’occasion de la dernière journée des éliminatoires. Or, les hommes de Gernot Rohr, qui ont ouvert le score sur un penalty de Mounié avant de se faire renverser en l’espace de 4 minutes, avaient impérativement besoin de gagner. Leur adversaire se qualifie donc dans ce groupe en compagnie du Sénégal.

D’entrée, le Bénin mettait le feu dans la défense mozambicaine. En ce sens, Steve Mounié touchait le poteau dès les cinq premières minutes sur une frappe lointaine. Si les Mambas réagissaient avec une percussion côté droit (9e), puis une timide frappe de Stanley Ratifo (16e), les Guépards ouvraient le score sur penalty par le capitaine Steve Mounié, après une main évidente d’Amade Momane dans la surface (0-1, 20e).

Sommés d'égaliser, les Mozambicains sortaient de leur torpeur et renversaient la vapeur… en 4 minutes chrono ! Un instant après un premier avertissement de Geny Catamo qui butait de justesse sur Saturnin Allagbé (26e), Witi reprenait efficacement au premier poteau un centre de Bruno Elanga venant de l’aile gauche et égalisait d’abord pour les Mambas (1-1, 27e). Dans la foulée, Ricardo Guimarães plaçait les siens en tête en croisant la balle hors de portée d’Allagbé (2-1, 31e). À noter que ce dernier avait réalisé une double parade suite à une tête de Malembana dans la minute précédente (30e).

Dans la foulée, le gardien Hernani Siluane était inquiété dans ses cages – chose rare pour être souligné pendant ce temps fort mozambicain – sur une frappe brossée depuis les abords de la surface de réparation (33e). Un court moment de répit pour son homologue béninois Allagbé, puisque celui-ci voyait un tir de Bruno Langa passer tout près du montant gauche, juste avant la pause (43e).

Le Bénin éliminé malgré Stéphane Sessegnon

Une pause qui tombait à pic, d’autant plus que, quelques minutes après l’engagement, le Bénin recollait au score, contre le cours du jeu. L’arrière droit Rachid Moumini armait en effet un tir lointain dévié par l’ailier Jodel Dossou dans les buts de Siluane (2-2, 50e). Dans la quinzaine de minutes suivante, Mounié tentait de redonner une nouvelle fois l’avantage aux Guépards mais l’avant-centre du Stade Brestois était mis en échec par la défense (65e). L’entrée de Stéphane Sessegnon ne galvanisera pas plus les troupes (69e), car ce sont les hôtes qui se montraient les plus dangereux. Notamment par Catamo, lequel trouvait d’abord l’arrête d’Allagbé sur une frappe sur l’aile gauche (73e), puis obligeait le portier à une claquette après un tir enroulé depuis l’extérieur de la surface (81e). Au finish, c’est le Mozambique qui s’impose au bout du bout grâce à un but de Clesio Bauque, sur une offrande de… Catamo (3-2, 90e+5)

Le Bénin reste donc figé à la troisième place (5 points), synonyme d’élimination. Le Mozambique empoche la qualification, grâce à sa deuxième place derrière le Sénégal qui affronte le Rwanda plus tard dans la soirée.

La compo du Bénin

CAN 2023 (Q) : le Bénin encore éliminé, un 19e qualifié connu…
Prudence Ahanogbe