CAN 2023 : les 24 pays qualifiés pour la phase finale

Décalée de six mois en raison des conditions climatiques, la CAN 2023 se disputera du 13 janvier au 11 février 2024 en Côte d’Ivoire. A l'issue de la 6e et dernière journée des éliminatoires, on connaît les 24 qualifiés pour la phase finale ! Voici leur liste par ordre chronologique.

Les sélections qualifiées pour la CAN 2023 :

Côte d’Ivoire (Groupe H- Pays-hôte)

Qualifiés d’office en tant que pays-hôte, les Eléphants prennent tout de même part à ces éliminatoires. Après 4 journées, le bilan est très positif pour la bande à Jean-Louis Gasset, en tête de son groupe. Le match nul au Lesotho (0-0) avait semé le doute après la victoire initiale contre la Zambie (3-1) mais les coéquipiers de Sébastien Haller ont bouclé un mois de mars satisfaisant avec deux victoires assez convaincantes contre les Comores (3-1, 2-0).

Maroc (Groupe K)

Dans un groupe particulier car réduit à trois sélections suite à la suspension du Zimbabwe, le Maroc n’aura eu besoin que de deux matchs pour plier le suspense. A domicile, les Lions de l’Atlas ont pris le meilleur sur l’Afrique du Sud (2-1) et le Liberia (2-0) sous les ordres de l’ex-sélectionneur Vahid Halilhodzic en juin 2022. Sans jouer, ils ont officiellement acquis leur qualification en mars suite au match nul entre l’Afrique du Sud et le Liberia (2-2).

Algérie (Groupe F)

Après le fiasco de la CAN 2021, marquée par une élimination au premier tour en tant que tenant du titre, et le traumatisme de la non-qualification pour la Coupe du monde 2022, les Fennecs ont repris confiance grâce à ces éliminatoires. Après des victoires contre l’Ouganda (2-0) et la Tanzanie (2-0) qui ont fait du bien au moral en juin 2022, la bande à Djamel Belmadi a davantage pioché contre le Niger (2-1, 1-0) mais elle est sortie victorieuse de cette double confrontation pour valider son billet.

Sénégal (Groupe L)

Le tenant du titre n’a laissé aucun suspense ! Vainqueurs du Bénin (3-1) et du Rwanda (1-0) en juin 2022 dans l’euphorie de leur sacre au Cameroun et de leur qualification pour le Mondial, les Lions ont ensuite dicté leur loi à leur dauphin, le Mozambique, en mars (5-1, 1-0). Logiquement, ce sans-faute a permis à la bande à Aliou Cissé de valider sa présence en Côte d’Ivoire.

Afrique du Sud (Groupe K)

Grand absent au Cameroun en 2022, l’Afrique du Sud sera bien au rendez-vous début 2024 ! Tout comme le Maroc, qui les a battus 2-1 lors de la 1ère journée, les Bafana Bafana ont profité de la configuration particulière du groupe K pour plier l’affaire rapidement. Dos au mur après le match nul concédé à domicile contre le Liberia (2-2), les hommes d’Hugo Broos sont allés chercher leur qualification en patron à Monrovia quatre jours plus tard (2-1).

Burkina Faso (Groupe B)

4e de l’édition 2021 après avoir manqué le rendez-vous en 2019, le Burkina Faso a imposé sa supériorité dans un groupe B très déséquilibré puis l’Eswatini et le Togo ne comptent que deux petits points chacun après 4 journées. Dirigés par Hubert Velud, les Etalons sont parvenus à s’imposer lors des trois premiers matchs contre le Cap-Vert (2-0), l’Eswatini (1-3) et le Togo (1-0). Les Burkinabè ont ensuite lâché leurs premiers points à Lomé contre le Togo (1-1) mais ce match nul suffit à valider leur billet. Une belle performance alors que Bertrand Traoré et ses coéquipiers sont contraints de jouer «à domicile» au Maroc, faute de stades aux normes au pays.

Tunisie (Groupe J)

Réglés comme une horloge, les Aigles de Carthage sont devenus la première sélection africaine de l’histoire à se qualifier pour une 16e CAN consécutive ! Après le carton contre la Guinée Equatoriale (4-0), les hommes de Jalel Kadri ont lâché des points au Botswana (0-0) mais ils ont ensuite surclassé la Libye dans le derby en mars (3-0, 1-0) pour entériner leur participation à la phase finale.

Egypte (Groupe D)

Malgré une défaite en Ethiopie lors de la 2e journée qui avait semé le doute (0-1), le finaliste malheureux de la précédente édition s'est parfaitement ressaisi sous les ordres de Rui Vitoria, enchaînant 3 victoires consécutives. Dont celle contre le dauphin guinéen (2-1) lors de la 5e journée qui a permis aux Pharaons de valider leur billet.

Zambie (Groupe H)

Absente des trois dernières éditions, la Zambie va effectuer son grand retour à la CAN ! Après leur défaite face à l'hôte ivoirien lors de la 1ère journée, les Chipopolo ont en effet impressionné en enchaînant quatre victoires consécutives, dont un carton 3-0 face aux Eléphants lors de la 5e journée. Un résultat synonyme de qualification au détriment des Comores.

Guinée Equatoriale (Groupe J)

Quart de finaliste de la précédente édition, la Guinée Equatoriale sera bien présente au rendez-vous. Après sa déroute 4-0 sur le terrain de la Tunisie lors du premier match, le Nzalang Nacional a plus que rectifié le tir en remportant 4 matchs consécutifs, dont un succès de prestige face aux Aigles de Carthage (1-0) qui leur a permis de se qualifier à l'issue de la 5e journée.

Nigeria (Groupe A)

Douché à domicile par la Guinée Bissau lors de la 3e journée (0-1), le Nigeria a connu un peu plus de difficultés que prévu pour se qualifier en dépit d'un carton 10-0 contre Sao Tomé. Les 7 buts de Victor Osimhen, actuel meilleur buteur de ces éliminatoires, auront tout de même contribué à entériner la qualification à l'issue de la victoire arrachée 3-2 contre la Sierra Leone lors de la 5e journée.

Cap-Vert (Groupe B)

8e de finaliste de la précédente édition pour son grand retour à la CAN, le Cap-Vert a confirmé son retour à un bon niveau en validant son billet après avoir fait chuter le Burkina Faso (3-1), déjà qualifié, lors de la 5e journée. Les Requins Bleus ont devancé assez aisément le Togo et l'Eswatini.

Guinée-Bissau (Groupe A)

Malgré la présence dans son groupe de l'ogre nigérian, dont elle s'est offert le scalp 1-0 à l'aller, la Guinée Bissau est parvenue à valider sa présence pour une 4e CAN consécutive. Et ce avant même la réception de la Sierra Leone, principal concurrent des Djurtus, lors de la dernière journée.

Mali (Groupe G)

Même si la défaite face à la Gambie (1-0) lors de la 4e journée avait semé le doute, le Mali n'a jamais vraiment tremblé dans ces qualifications. Vainqueurs 2-0 au Congo, les Aigles ont compilé une 4e victoire en 5 journées et validé leur billet avant même de devoir attendre le dernier match.

Guinée (Groupe D)

Quelques jours après sa défaite face à l'Egypte (1-2) en juin 2023, la Guinée a tout de même validé sa qualification en profitant du match nul entre l’Ethiopie et le Malawi (0-0). Avec 5 points d'avance avant la dernière journée contre le Malawi, le Syli National est officiellement qualifié et cherchera à dépasser le stade des quarts de finale après deux éliminations consécutives à ce niveau.

Ghana (Groupe E)

Sous pression, le Ghana a attendu la dernière journée pour valider son billet en décrochant une pénible victoire à domicile contre la Centrafrique (2-1) pour finir en tête de la poule. L'essentiel est assuré avec cette 10e qualification consécutive pour la CAN mais les Black Stars sont loin d'avoir chassé les doutes qui les entourent.

Angola (Groupe E)

En position de force avant la dernière journée grâce à ses deux victoires contre la Centrafrique, son principal concurrent, l'Angola s'est contenté d'un match nul décevant à domicile contre Madagascar (0-0). Suffisant toutefois pour valider son billet puisque la Centrafrique n'a pas battu le Ghana dans le même temps. Absents en 2021, les Palancas Negras effectuent donc leur retour.

Tanzanie (Groupe F)

Au coude à coude avec l'Ouganda, la Tanzanie a validé son billet en allant chercher le match nul en Algérie (0-0) lors de la dernière journée. Les Taifa Stars terminent ainsi avec un petit point d'avance sur l'Ouganda, vainqueur du Niger en vain (2-0). Après 1980 et 2019, il s'agira de leur 3e participation à la CAN.

Mozambique (Groupe L)

En position favorable avant leur “finale” contre le Bénin puisqu'un match nul leur suffisait, les Mambas n'ont pas tremblé en disposant 3-2 des Guépards. Ils se qualifient ainsi pour la 5e CAN de leur histoire. La première depuis 2010 !

Mauritanie (Groupe I)

La Mauritanie y prend goût ! Depuis leur première participation à la CAN en 2019, les Mourabitounes n'ont pas loupé une seule édition ! Les hommes d'Amir Abou ont parfaitement négocié leur match couperet en s'imposant 2-1 contre le Gabon à domicile pour se qualifier.

RD Congo (Groupe I)

Grande absente de la précédente édition et très mal entrée dans ces éliminatoires (2 défaites), la RD Congo est parvenue à réaliser un redressement spectaculaire qui lui a permis d'avoir son destin en mains avant de recevoir le Soudan à domicile lors de la dernière journée. Un match parfaitement négocié (2-0) qui permet aux Léopards de renouer avec la CAN.

Gambie (Groupe G)

Alors qu'un match nul lui suffisait, la Gambie, quart de finaliste surprise de la précédente édition, a joué à se faire peur contre le Congo. Menés 2-0 à la mi-temps et virtuellement éliminés, les Scorpions sont finalement parvenus à réagir lors du deuxième acte pour arracher l'égalisation et la qualification (2-2) à la 90e minute !

Cameroun (Groupe C)

Dos au mur, le Cameroun a fait le boulot en décrochant la victoire nécessaire à son bonheur contre le Burundi (3-0). Malgré le score flatteur, les Lions Indomptables, mis en difficulté dans ce groupe en raison de leur défaite contre la Namibie (2-1), ont tremblé en première période en s'en remettant aux arrêts salvateurs d'André Onana, avant de lâcher les chevaux au retour des vestiaires.

Namibie (Groupe C)

Officieusement qualifiée depuis la 5e journée (seul un score de 4-4 ou plus au match Cameroun-Burundi l'aurait éliminée), la Namibie a vu son billet validé officiellement suite à la victoire des Lions Indomptables face au Burundi. Les Brave Warriors devancent le Burundi d'un point et disputeront la 4e CAN de leur histoire, la première depuis 2019.

CAN 2023 : les 24 pays qualifiés pour la phase finale
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !