A 27 ans, après une fin de saison remarquée (8 buts en Ligue 1 la saison passée, dont six dans les onze dernières journées) et alors qu’il lui reste un an de contrat, l’attaquant gabonais Eric Mouloungui se pose des questions sur son avenir. Les discussions pour une prolongation à l’OGC Nice sont en suspens. Il se sent bien au Gym, où il va partir samedi contre Lyon titulaire dans l’axe, mais il aimerait, pourquoi pas, connaître autre chose et l’Angleterre lui plairait. Apparemment, West Ham, relégué en D2 anglaise cette saison, s’intéresse à lui. Mais Jean-Pierre Rivière tient à son attaquant : « C’est vrai que West Ham nous a approchés pour Mouloungui, reconnaît le président niçois Jean-Pierre Rivère dans les colonnes de L’Equipe. Mais c’est un joueur important pour nous, et notre souhait c’est de le conserver. On est à la recherche d’attaquants, ce n’est pas pour remplacer Mouloungui, c’est pour compléter. Et sur ce que nous a proposé West Ham, il n’y a aucun intérêt. Mouloungui a encore un an de contrat. On pourrait se demander si on n’a pas intérêt à vendre un joueur à qui il reste un an de contrat et qui apparemment ne veut pas renouveler. Eh bien aujourd’hui, je réponds non. Il fait partie de l’effectif et on souhaite le conserver.«