Même si André Ayew et l’Olympique de Marseille, son club formateur, ont maintes fois répété leur envie de poursuivre l’aventure ensemble, un départ du Ghanéen n’est pas à exclure. L’attaquant de 23 ans a de plus en plus de mal à accepter son positionnement dans le couloir gauche de l’attaque phocéenne. Il réclame avec insistance d’être aligné un cran plus bas, dans l’axe de l’entrejeu. Une requête restée vaine à l’oreille d’Elie Baup, l’entraîneur marseillais. Du coup, des clubs sont venus aux renseignements pour le fils d’Abedi Pelé : Newcastle et Liverpool. Les Reds auraient même entamé des négociations avec le vice-champion de France. D’après footmercato.net, ils seraient prêts à mettre 13 millions d’euros sur la table pour attirer l’attaquant, auteur de 9 buts en Ligue 1 la saison passée, dans leurs filets. L’OM demanderait une somme avoisinant les 15 millions d’euros pour libérer le joueur. Reste que Brendan Rodgers souhaite utiliser le Ghanéen comme allier pour palier le départ de Stewart Downing. Une hypothèse qui n’a pas ses faveurs. Le challenge sportif proposé par Newcastle n’aurait pas non plus convaincu le frère aîné de Jordan. Le club phocéen ne semble en tout cas pas opposé à un départ qui lui permettrait de faire renter en caisse l’argent suffisant pour recruter le Lillois Florian Thauvin ou le Rennais Romain Alessandrini, priorités d’Elie Baup depuis des mois.

Sur le même sujet  : et si André Ayew partait ?