Samedi, les autorités françaises ont décidé au dernier moment que les internationaux non-européens pourraient être exemptés de septaine à leur retour de sélection sous réserve de respecter certaines conditions. Dans la foulée, le Sénégal a annoncé qu’il va donc faire appel à ses joueurs évoluant dans l’Hexagone en affrétant un vol spécial, notamment pour les deux éléments du Paris Saint-Germain, Idrissa Gueye et Abdou Diallo. Désormais, les clubs n’ont donc plus leur mot à dire et ce revirement de dernière minute n’enchante clairement pas l’entraîneur parisien Mauricio Pochettino.

«C’est une grande surprise d’apprendre ça ce samedi. Ces situations-là peuvent être anticipées. C’est difficile de comprendre qu’au dernier moment, on apprenne cette nouvelle. Pour nous comme pour les autres clubs, ce n’est pas la meilleure manière, pas le meilleur timing. Ni pour nous, ni pour les joueurs», a déploré le technicien argentin en conférence de presse. «Ces situations ne nous laissent aucune marge pour la planification. Ça ne nous permet pas de donner la priorité au spectacle sur le terrain.»

L’ancien coach de Tottenham oublie tout de même de préciser que cette décision enlève un poids qui pesait depuis plusieurs jours sur les épaules des joueurs concernés, tiraillés entre leur club et leur sélection.