RDC : le penalty et Bakambu, les explications de Wissa

La RD Congo a battu la Guinée (3-1) vendredi à Abidjan lors des quarts de finale de la CAN 2023. Les Léopards se retrouveront dans le dernier carré face au vainqueur du match opposant le Mali à la Côte d’Ivoire, prévu ce samedi.

Dans un début de match difficile, la RD Congo s'est retrouvée menée rapidement après un penalty concédé par le capitaine Chancel Mbemba (0-1, 21e). Cependant, les Congolais ont montré leur caractère en égalisant grâce au même Mbemba seulement six minutes plus tard (1-1, 27e). En seconde période, Silas Wamangituka, entré en jeu, a provoqué une faute dans la surface, permettant à Yoane Wissa de transformer le penalty et de donner l'avantage à la RD Congo (2-1, 65e). Le break a été fait en fin de match lorsque le gaucher Arthur Masuaku a surpris tout le monde, y compris le gardien guinéen, sur un coup franc excentré côté gauche, directement frappé dans les filets (3-1, 62e).

Un choix du coach

Suite à son penalty manqué face au Maroc (1-1), critiqué par beaucoup alors que les Léopards étaient menés 1-0, Cédric Bakambu a perdu sa place de tireur préposé au penalty selon les choix de son coach, Sébastien Desabre. Après le match, Yoane Wissa a confirmé que c'était lui qui était prévu pour tirer le penalty. « Oui, c’était prévu, le coach a fait ce choix. Cependant, cela ne diminue en rien les qualités de Cédric Bakambu. Aujourd’hui, il a beaucoup pesé derrière la défense (…) j’ai pris le penalty, j’ai marqué, je suis très content pour l’équipe », a commenté l'ailier de Brentford au micro de beIN Sports.

Fair-play, Bakambu, de son côté, a exprimé sa satisfaction : « On est heureux, l'essentiel, c'est la qualification. Ce qui compte dans cette CAN, ce n'est pas mon cas personnel. Ce n'est pas que Bakambu ne marque pas, c'est que la RDC gagne. »

Après trois matchs nuls en phase de groupes, suivis d'une qualification aux tirs au but contre l'Egypte en huitièmes de finale, la RD Congo s’est offert une première victoire convaincante, en attendant de connaître son adversaire au prochain tour.

Avatar photo
Nathacio De Souza

Passionné de football, je jongle entre les touches du clavier aussi habilement que Vinicius avec un ballon. Je transforme chaque match, chaque action, chaque but en une symphonie de mots.