Taarabt : “Modric m’appelait Zizou !”

Adel Taarabt, évoluant aujourd’hui sous les couleurs d’Al Nasr (Emirats Arabes Unis), a un temps porté le maillot des Spurs de Tottenham. Un passage loin d’être flamboyant (9 matchs, 0 but en Premier League), mais suffisant pour marquer les esprit de ses coéquipiers à l'entraînement. Notamment celui d’un certain Luka Modric

Avant de porter haut les couleurs des Queen Park Rangers, l'international marocain Adel Taarabt a d’abord joué pour Tottenham entre 2007 et 2008. Un club plusieurs crans au-dessus, au sein duquel il ne s’est pas imposé. Du moins en compétition officielle. Car à l’entraînement, celui qui remportera plus tard le trophée de meilleur espoir arabe de l’année 2011 régale. En particulier Luka Modric, qui a porté le maillot du club anglais entre 2008 et 2012 : “Il m’appelait Zizou. A l'entraînement, il se régalait. Il me disait que c’était incroyable.” confiait récemment Taarabt à l’occasion d’un live Twitter avec Soccer 212.  Aussi talentueux que l’on soit, recevoir de tels compliments de la part d’un Ballon d’Or vice-champion du monde et toujours au top à 37 ans, cela n’arrive pas tous les jours.

Seedorf et Robinho également sous le charme

Si son incroyable technique lui conférait des traits zidannesques selon Modrić, ce n’est sans doute pas le seul à l’avoir pensé. Lors de son passage éclair au Milan AC, lors de la seconde partie de la saison 2013-2014, Adel Taarabt n’a, selon ses dires, cessé d’impressionner son coach Clarence Seedorf et ses coéquipiers : “Deuxième jour (après son arrivée au club, NDLR), je fais un entrainement de malade. Et Seedorf vient me voir après l'entraînement et me dit : ah ! Là t'es arrivé ! Parce qu’hier t’étais pas encore là. Et trois ou quatre jours après, on va jouer à Napoli. Au bout de dix minutes, je prend la balle du milieu de terrain et je dribble un, deux, trois joueurs… Et j'ai mis mon premier but ce jour-là. Et après ce match, Robinho est venu me voir et il m’a dit : comment ça se fait que je ne te connaisse pas ?” Toujours selon Taarabt, Seedorf cochait toujours son nom en premier sur la feuille de match et il a plus impressionné ses glorieux coéquipiers comme Kaka que lui a été impressionné par eux.

Adel Taarabt, Kaka
© Iconsport
Taarabt : “Modric m’appelait Zizou !”
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.