En début de semaine, la Fédération égyptienne (EFA) s’est étonnée de voir que les votes de son capitaine et de son sélectionneur n’ont pas été pris en compte pour le trophée FIFA The Best, alors que les deux hommes avaient évidemment voté pour Mohamed Salah. L’instance dirigeante du ballon rond a répondu aux Pharaons à travers un communiqué relayé jeudi par Omnisport et mis en avant des erreurs sur la forme.

«Lors du contrôle des votes soumis par la Fédération égyptienne de football (EFA) le 15 août, il a été remarqué que les signatures sur les formulaires de vote étaient en majuscules et ne semblaient donc pas valables (non authentiques)», a d’abord écrit la FIFA, avant de dévoiler une seconde raison : «Les formulaires de vote n’ont pas non plus été signés par le secrétaire général, ce qui est obligatoire.» La FIFA ajoute qu’elle avait fait part de ce problème aux Egyptiens, mais qu’elle n’a pas reçu de réponse dans les temps.

L’EFA a elle-même reconnu ses torts jeudi et expliqué que l’ancien secrétaire général de l’instance n’avait effectivement pas signé ces documents. L’instance s’en est excusée auprès de Salah, vexé par cet épisode.