En Egypte, les trophées FIFA The Best ont déclenché une véritable tempête et profondément heurté la star de la sélection, Mohamed Salah, lorsqu’il a constaté que sa Fédération n’a même pas pris part au vote pour le soutenir… Alors que le Pharaon a affiché sa colère sur les réseaux sociaux, le président du comité de normalisation de la Fédération égyptienne (EFA), Amr El-Ganainy, a mis un terme à cette polémique ce jeudi et également dédouané la FIFA, mise en cause par l’EFA dans un premier temps.

«J’ai contacté Salah par téléphone et je lui ai expliqué les tenants et les aboutissants de cette affaire», a déclaré le dirigeant dans des propos rapportés par le site Kingfut. «J’ai confirmé à Salah qu’il n’y avait aucune mauvaise intention contre lui. Le capitaine égyptien Elmohamady et le sélectionneur de l’équipe olympique Shawky Gharib ont voté en sa faveur. Ce qui s’est passé n’est qu’une erreur administrative puisque l’ancien directeur général de l’EFA, Tharwat Sweilam, aurait dû signer le formulaire du vote, ce qui n’a pas été fait et c’est pourquoi les votes égyptiens n’ont pas été comptabilisés…»

Une bourde lourde de conséquences puisqu’avec 10 points de plus (5 pour le capitaine et 5 pour le sélectionneur qui l’avaient placé en tête), Salah aurait terminé sur le podium à égalité avec Ronaldo…

Image