Trophée Yachine : Bounou se prononce sur le sacre de Martinez

Quelques semaines après la réception du Trophée Yachine par Emiliano Martinez, son désormais ex-concurrent, Yassine Bounou, a livré son ressenti par rapport à la victoire de l’Argentin.

Le 30 octobre dernier, Emiliano Martinez se voyait décerner le Trophée Yachine récompensant le meilleur gardien de la saison écoulée 2022-2023. La Coupe du monde 2022 remportée avec l’Argentine, et dont il a été l’un des grands artisans grâce à sa parade décisive en fin de match et ses arrêts durant la séance de tirs aux buts, a davantage pesé aux yeux du jury que le triplé d’Ederson avec Manchester City ou la victoire en Ligue Europa de Bounou avec Séville.

Un podium toutefois tâché d’incohérence, alors que le portier marocain, actuel pensionnaire d’Al-Hilal, devance son homologue d’Aston Villa au classement général du Ballon d’Or, en arrivant 13e, soit deux rangs au-dessus du natif de Mar del Plata. Une absence de logique d’autant plus flagrante que les votants sont les mêmes que ceux du Trophée Yachine.

« Martinez méritait de remporter le prix Yachine »

Cela n’empêche pourtant pas le dernier rempart des Lions de l’Atlas (57 capes) d’être beau joueur. En effet, lors d’un récent direct, l’ancien de l’Atlético Madrid a concédé sa défaite face au géant d’1,95m. « Dibu Martinez méritait de remporter le prix Yachine du meilleur gardien du monde. Pour moi, ‘Dibu' était le joueur le plus important avec Messi lors de la Coupe du monde Qatar 2022 », a-t-il déclaré, plein de fair-play, dans des propos relayés sur X (anciennement Twitter) par le média Mountakhab.net. L’intéressé devrait sans doute apprécier.

Trophée Yachine : Bounou se prononce sur le sacre de Martinez
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.