Ballon d’Or 2023 : le vote chauvin du Cameroun, les 5 pays qui ont voté Bounou, la Côte d’Ivoire à fond pour Osimhen

Ce samedi, France Football a dévoilé le détail des votes pour le Ballon d'Or 2023, avec comme chaque année son lot de surprises. Les choix nationaux ont, comme toujours, soulevé des sourcils, certains pays montrant un penchant prononcé pour soutenir leurs compatriotes. 

Cameroun : Un vote teinté de chauvinisme

Le Cameroun se distingue particulièrement cette année avec un vote qui peut être qualifié de chauvin. Alors que Mbappé, (d'origine camerounaise et 3ème au classement final) a été placé en tête, le choix le plus surprenant reste sans doute la troisième position accordée à André Onana, faisant du Cameroun le seul pays à avoir voté pour lui. Une marque de soutien nationaliste, peut-être, mais qui dénote avec les votes des autres pays. Au classement final, le portier de Manchester United a terminé à la 23ème place avec 2 petits points, ceux du journaliste de son pays.

Bounou, l'heure de la reconnaissance

Parmi les surprises de cette année, on peut citer le gardien marocain Yassine Bounou, 13e du classement et qui a trouvé sa place dans le top 5 de plusieurs pays. Cinq pour être exact : le Maroc, bien sûr, mais aussi le Japon, la Suisse, la Tunisie et l'Ukraine. Une reconnaissance internationale pour le joueur qui a marqué l'année par ses prestations exceptionnelles autant avec les Lions de l'Atlas qu'avec Séville.

La Côte d'Ivoire porte Osimhen

Victor Osimhen, 8ème au classement final, n'est pas en reste. De nombreux pays l'ont placé dans leur top 5, mais on retient surtout que la Côte d'Ivoire qui lui a accordé une impressionnante deuxième place. C'est même mieux que son pays, le Nigeria, qui l'a classé “seulement” 4e. 15 pays ont au total accordé leur suffrage au Super Eagle, souvent comme 4e ou 5e choix.

Salah, chouchou du monde arabe

Mohamed Salah (11ème de ce Ballon d'Or 2023), toujours aussi régulier sur le terrain avec son équipe de Liverpool, a été fortement soutenu par le monde arabe. Parmi les pays ayant voté pour lui, on retrouve évidemment l'Egypte, qui l'a placé 3e, mais aussi Bahreïn, l'Irak, la Jordanie la Palestine et le Qatar. Le Paraguay et la Zambie lui ont aussi fait confiance.

Pas d'Africain pour le Sénégal et l'Algérie

Si la Tunisie a mis en avant deux joueurs africains dans son top 5, à savoir Bounou et Osimhen, certains pays africains n'ont pas suivi cette tendance. C'est le cas de l'Algérie et du Sénégal, qui n'avaient pas de représentants en lice cette année et qui n'ont placé aucun Africain dans leurs classements respectifs.

En somme, ces votes révèlent non seulement les performances des joueurs sur le terrain, mais aussi les préférences et les inclinaisons nationales, parfois teintées de chauvinisme, qui influencent les choix de chaque pays. Quoi qu'il en soit, le Ballon d'Or reste, sans doute, l'un des baromètres les plus intéressants du football mondial.

Ballon d’Or 2023 : le vote chauvin du Cameroun, les 5 pays qui ont voté Bounou, la Côte d’Ivoire à fond pour Osimhen
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.