Wahbi Khazri ne portera plus le maillot de la Tunisie. Au lendemain de son but victorieux contre l’équipe de France, tenante du titre (1-0), à la Coupe du monde 2022, l’attaquant de Montpellier a annoncé sa retraite internationale jeudi à l’âge de 31 ans.

«Je l'ai dit au groupe hier (mercredi, ndlr) à l'issue du match, à l'hôtel, dans une grande réunion. Je pense que c'est le bon moment, après 5 Coupes d'Afrique et 2 Coupes du monde», a expliqué l’ancien Stéphanois pour beIN Sports. «J'ai rendu fier mes parents, ma famille, ma femme et mes enfants. Jouer pour mon pays, c'était exceptionnel. J'ai rendu fier, je pense, le peuple tunisien, la boucle est bouclée. Terminer par une victoire contre l'équipe de France, c'est l'un des plus beaux moments de ma carrière.»

Deux buts historiques

Passé par l’équipe de France jusqu’en en Espoirs, le natif d’Ajaccio avait opté pour le pays de ses parents en 2013. S’en suivront 74 sélections, 25 buts et 14 passes décisives. Les Tunisiens n’oublieront jamais son but contre le Panama (2-1) à la Coupe du monde 2018 qui a permis à son pays de décrocher la deuxième victoire de son histoire dans la compétition, 40 ans après la première. Et Khazri aura encore été dans le coup sur la 3e cette année, à condition que la FIFA n’annule pas le succès des Aigles de Carthage suite au recours de la FFF… A la CAN, le Tunisien n’aura en revanche jamais dépassé le stade des demi-finales, atteint lors de l’édition 2019.