Khazri, Tunisie-France

Même si ce succès n’a pas suffi à lui éviter une élimination au premier tour de la Coupe du monde 2022, la Tunisie a accompli une sacrée performance ce mercredi en s’imposant pour la première fois de son histoire face à l’équipe de France (1-0). Cet exploit se retrouve toutefois menacé ! En effet, L’Equipe nous apprend que la Fédération française de football (FFF) a décidé de déposer un recours auprès de la FIFA afin de contester l'annulation du but égalisateur d'Antoine Griezmann à la 98e minute suite à une intervention de la VAR.

Même s’il existe un vrai débat pour savoir si l’attaquant a véritablement tiré profit de sa situation de hors-jeu initial sur cette action, ce n’est pas le fond qui est remis en cause par les champions du monde en titre, mais la forme. En effet, l’arbitre néo-zélandais Matthew Conger avait très brièvement sifflé l’engagement suite à ce but, l’espace d’une seconde, avant de siffler la fin du match. C’est alors qu’il a été alerté par la VAR et a demandé aux joueurs de rester sur le terrain le temps qu’il aille voir l’action au ralenti et prendre sa décision.

Ce que dit le règlement

Le problème n’est pas d’avoir sifflé la fin de la partie mais l’engagement au préalable car cette action annule normalement toute possibilité de recourir à la VAR pour vérifier la validité d’un but. «Si le jeu a repris après avoir été arrêté, l'arbitre peut uniquement effectuer une analyse en cas d'identité erronée ou d'infraction passible d'exclusion (violence, crachat, morsure, propos ou actes blessants, grossiers ou injurieux)», stipule ainsi la loi 1.10 du VAR publiée par l'IFAB. Ce n’était clairement pas le cas sur cette action.

Cette affaire fait beaucoup de bruit, pourtant le but égalisateur de Griezmann ne changerait rien pour la France, première du groupe dans tous les cas, ni pour la Tunisie, éliminée de toute façon. Mais, pour les Aigles de Carthage, c’est une victoire de prestige qui risque peut-être de s’envoler… La FFF dispose de 24h à compter du coup de sifflet final pour formaliser son recours et la FIFA aura 24h pour lui répondre…