Officialisé jeudi dernier, le retour de Nabil Maaloul sur le banc de la sélection tunisienne n’a pas fait que des heureux. Une partie des supporters a notamment en mémoire l’élimination des qualifications au Mondial 2014 face au Cap Vert (la Tunisie sera finalement repêchée) lorsque le technicien de 54 ans était aux commandes. Un raccourci un peu facile d’après l’intéressé qui s’est défendu à l’occasion de sa conférence de présentation ce lundi.

« Lors des cinq dernières saisons, j’ai remporté cinq titres, parmi lesquels la C1 avec l’Espérance. Maintenant, si quelqu’un veut uniquement parler du Cap Vert, c’est son problème et pas le mien« , a éludé Maaloul. « Je remercie le président et les membres du bureau fédéral pour la confiance renouvelée en ma personne. C’est mon cinquième retour en équipe nationale, mon deuxième en tant que coach principal. Maintenant, nous sommes conscients que ce qui nous attend n’est pas du tout facile. Nous avons accepté de relever le défi et nous n’avons aucune excuse. »

 Sur le même sujet : Maaloul officiellement de retour aux affaires