La valse continue sur les bancs des sélections africaines à l’issue de la CAN 2019. En poste depuis décembre 2017, Sunday Chidzambga a démissionné mercredi de son poste de sélectionneur du Zimbabwe. Avec le bilan décevant des Warriors durant la compétition (un point pris, 1 but marqué, 6 encaissés), cette décision n’est pas très surprenante. En revanche, le timing interroge…

En effet, Chidzambga était également en charge des locaux et il a décidé de jeter l’éponge seulement quelques jours avant le déplacement à l’Île Maurice dimanche dans le cadre du premier tour aller des éliminatoires du CHAN 2020, laissant la sélection le bec dans l’eau…

«C’est avec un profond sentiment de choc que nous avons reçu la démission prématurée de Sunday Chidzambga de son poste d’entraîneur en chef de l’équipe masculine A, les Warriors, à un moment précaire, où la nation et l’équipe avaient besoin de ses sages conseils», a déploré la Fédération dans un communiqué. Tendu… Le Zimbabwe est donc le 7e pays à changer de sélectionneur à l’issue de la CAN.