Coupe de la CAF : le Zamalek refait le coup à Berkane et remporte la finale

Vainqueur 2-1 à domicile à l'aller, la RS Berkane a été renversée au Caire par le Zamalek ce dimanche en finale retour de la Coupe de la Confédération (1-0). Comme en 2019, les Egyptiens , sacrés grâce à la règle du but à l'extérieur toujours en vigueur en Afrique, auront renversé la vapeur face aux Marocains et en profitent pour rejoindre leur victime du jour au palmarès de la CdC avec deux sacres.

Le Zamalek démarrait tambour battant. Entre la quatrième minute et la sixième, les Égyptiens mettaient en effet le feu dans la défense marocaine. D’abord avec une triple occasion à la suite du premier corner de la partie tiré depuis la gauche. Le capitaine berkani Issoufou Dayo sauvait ainsi une reprise sur la ligne de but, avant une autre reprise zamalkawy contrée dans la surface, suivie d’une troisième puis une quatrième partie des abords de la surface, elle aussi sauvée sur la ligne. Un premier temps fort bouclé par une demi-volée des 20 mètres filant à côté du montant droit de la cage marocaine (4e). Deux minutes plus tard, Ibrahima Ndiaye butait de la tête à bout portant sur Hamza Hamiani, le portier berkani (6e).

Zamalek récompensé

La tempête passée, Berkane sortait de sa boite, mais il manquait de tranchant à travers un coup franc de Mohamed El Morabit renvoyé sans peine par la défense égyptienne (14e). Zamalek maintenait, lui, la pression par Zizo qui lançait un énième avertissement sur un coup franc repoussé au second poteau par Hamiani (22e). Les hommes de José Manuel Gomes en étaient récompensés une minute plus tard avec l’ouverture du score signée de belle manière par l’ailier égyptien. À la réception d’une passe en retrait d’Ahmed Hamdi ayant crocheté son vis-à-vis sur l’aile droite, le Pharaon reprenait parfaitement d’une demi-volée dans le petit filet droit d’Hamiani (1-0, 23e).

Désormais rejointe au score sur l’ensemble des rencontres mais virtuellement éliminée en raison du but marqué à l’extérieur par son adversaire à l’aller, la RSB se montrait plus dangereuse sur une passe lobée pour Paul Bassène sur la gauche dans la surface. L’avant-centre sénégalais exécutait un enchainement contrôle-frappe s’envolant au-dessus de la cage (32e). Trois minutes plus tard, Yassine Labhiri profitait d’une remise en pivot d’un coéquipier pour alerter lui aussi l’arrière-garde adverse d’une frappe passant à côté du poteau droit du portier adverse (35e).

Si le Zamalek n’était pas inquiété outre mesure par les offensives marocaines, elle subissait en revanche un gros coup dur suite à la sortie sur blessure d’Hamdi (remplacé par Youssef Obama) juste avant la mi-temps (41e). Cela n’empêchait pas les Égyptiens de mettre une nouvelle fois le feu dans le camp marocain. Suite à une sortie manquée d’Hamiani consécutivement à un centre zamalkawy de la droite, les Égyptiens voyaient une reprise contrée dans la surface clairsemée, suivie d’un deuxième tir puis un troisième, tous les deux bloqués (45e).

Berkane pète les plombs, Zamalek refait le coup

Cela avait le mérite d’échauder les Marocains décidément à réaction dans cette rencontre, puisque dans le temps additionnel, ces derniers se procuraient leur meilleure occasion sur un corner botté de la droite. Après une déviation suivie d’une reprise, ils voyaient le ballon rouler doucement à côté du premier poteau (45e+8).

En seconde période, Zamalek ne baissait pas le pied, visant le break, notamment sur une tête de Jaziri (50e) puis une frappe de Ndiaye sur la gauche échouant derrière le petit filet (53e). En face, El Morabit chipait le cuir à un adversaire avant d’expédier sa tentative au-dessus (58e). Les minutes s’égrenaient et rapprochaient inexorablement les Égyptiens du sacre, alors que les occasions franches s’amenuisaient d’un côté comme de l’autre. Un scénario qui suscitait une énorme frustration chez les Berkanis, lesquels dégoupillaient dans les arrêts de jeu, alors que Moussaoui se rendait coupable d’un vilain geste sur Zizo et sanctionné d’un carton rouge (90e+2).

Le coup de sifflet final intervenait quelques secondes plus tard, scellant la victoire de Zamalek (2-1, 1-0). Les Égyptiens refont le coup après avoir dominé les Marocains en 2013 alors qu’ils avaient également perdu la manche aller en 2019.

https://twitter.com/live_event36/status/1792244578348576896

Les compos de Zamalek-Berkane

Coupe de la CAF : le Zamalek refait le coup à Berkane et remporte la finale
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.