Algérie : la nouvelle charge de Belmadi sur l’arbitrage

A l'issue du match nul face au Burkina Faso (2-2) samedi à la CAN 2023, la Fédération Algérienne de Football (FAF) avait déposé une réclamation officielle en raison de l'arbitrage. Djamel Belmadi, le sélectionneur des Verts, a remis une pièce dans le juke-box lundi en conférence de presse avant le match de ce mardi face à la Mauritanie.

Pour rappel, l'instance se plaignait d'un dysfonctionnement de la VAR. “La VAR n'a pas branché. L'ensemble des situations litigieuses ont été transmises au secrétaire général de la Confédération africaine (CAF) Véron Monsengo-Omba qui s'est montré étonné“, avait notamment dénoncé Walid Sadi, le président de la FAF. Si la VAR avait été utilisé normalement lors de la vérification du premier but burkinabè avant la pause puis au moment de vérifier le penalty accordé aux Etalons en deuxième mi-temps (68e minute), l'Algérie avait donc eu des doutes sur le fait que cette technologie ait fonctionné durant tout le match, en particulier en fin de partie, sur un centre d'Adam Ounas, possiblement détourné par la main de Steve Yago dans la surface.

Quoi qu'il en soit, Belmadi ne digère toujours pas ce qui s'est passé samedi à Bouaké. “L’idéal c’est de laisser l’arbitrage de côté et se concentrer sur le match, mais quand il y’a des situations qui peuvent changer un match, il faut en parler. Nos trois buts encaissés (dans cette CAN, ndlr) ont été vérifiés à la VAR et on ne peut rien reprocher à l’arbitre”, a d'abord admis le sélectionneur.

“Cela me dérange et m'inquiète”

Ce n'est pas le but validé par la VAR pour le Burkina Faso, mais bien les situations en faveur des Fennecs qui auraient pu (et dû ?) être checkées que le technicien algérien déplore. “Ils ont eu raison de vérifier et donner but au Burkina Faso, pareil pour Kaboré (sur le penalty, ndlr). A partir de là, quand nous on a trois situations, où la VAR aurait dû être vérifiée. On peut voir un demi-talon de Mandi qui met en jeu l'attaquant (validant le but adverse, ndlr) et pas le ceinturage sur Bounedjah dans la surface ? Cela me dérange et m'inquiète“, a-t-il pesté. Espérons que le prochain match des Verts, ce mardi face à la Mauritanie à 20h GMT (21h en France), se déroule sans incident d'arbitrage qui pourrait entacher la rencontre. Les Fennecs jouent leur qualification et ont besoin d'un point…

Algérie : la nouvelle charge de Belmadi sur l’arbitrage
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.