Algérie : Belmadi peste après l’arbitrage

Parvenue à arracher le match nul de justesse, à la 95e minute, ce samedi face au Burkina Faso (2-2) à la CAN 2023, l'Algérie a-t-elle été flouée par l'arbitrage ?

Présent en conférence de presse d'après-match, le sélectionneur des Fennecs, Djamel Belmadi, s'est plaint d'un penalty éventuellement non sifflé pour une possible main de Steeve Yago sur un centre d'Adam Ounas dans les dernières minutes.  “Je tiens à signaler une chose sur l’arbitrage, il semble qu’une main dans la surface en notre faveur n’a pas été signalée. Ça a son importance dans un match comme ça. J’espère que le message sera entendu“, a lancé le technicien l'air de rien devant les médias.

J’ai vu beaucoup de bonnes choses”

Malgré le visage décevant affiché par son équipe ce samedi, le champion d'Afrique 2019 a fait corps derrière ces joueurs et refusé de les critiquer, mettant en avant le positif. “J’ai vu beaucoup de bonnes choses sur notre très bonne première mi-temps malgré ce but sur un fait de jeu. On ne contrôle pas le ballon, mais on a les meilleures occasions, a soutenu l'Algérien. C’est dans la souffrance que l’on a remporté nos succès par le passé envers et contre tous. J’ai confiance en mes joueurs, ils sont rentrés avec la même détermination, ce qui nous manque c’est d’être plus tueurs.”

Un avis que ne partageront pas forcément les supporters, déçus par une prestation insuffisante malgré quelques individualités parvenues à sortir du lot, à l'image évidemment de Baghdad Bounedjah, auteur d'un doublé, et de Mohamed Amoura, auteur d'une entrée dynamique.

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !