Algérie : Belmadi très clair avec M’Bolhi

Djamel Belmadi, le sélectionneur de l’équipe d’Algérie, a effectué une grosse mise au point sur le vétéran Raïs M'Bolhi (37 ans, 96 capes).

Il est l’autre surprise de la liste des 26 de Belmadi pour la CAN 2023, aux côtés du défenseur central de l’USM Alger, Zineddine Belaïd, appelé pour la première fois depuis la dernière journée des éliminatoires en septembre contre la Tanzanie de l’entraineur algérien Adel Amrouche (0-0). Huitième de finaliste avec les Fennecs à la Coupe du monde 2014 et champion d’Afrique 2019, Raïs M'Bolhi a signé son come-back vendredi bien que réalisant des débuts très mitigés avec le CR Belouizdad qu’il a rejoint début septembre.

La mise au point de Belmadi sur M’Bolhi

Le joueur passé par l’Olympique de Marseille ne devrait pas bousculer la hiérarchie pour autant. Ainsi, il devrait se contenter d’un rôle de doublure derrière le titulaire au poste Anthony Mandréa, lequel s’est définitivement imposé dans les cages depuis septembre. C’est en tout cas ce qu’a sous-entendu Belmadi dimanche en conférence de presse, avant le départ des Verts pour le stage pré-CAN au Togo.

« Pour le poste de gardien de but, les choses doivent être clarifiées d'entrée avec une hiérarchie qui est prête et des joueurs qui sont au courant de cette hiérarchie, a déclaré le coach avant de poursuivre. Ce fonctionnement n'empêche pas la concurrence, elle doit exister et elle doit être saine, mais le numéro un doit être tranquillisé par rapport à ça, avoir de la marge, ne pas jouer avec plus de pression que nécessaire. Les joueurs sont déjà au courant. » Mandrea numéro un, M'Bolhi en deux, Benbot en trois : cela a le mérite d’être clair.

Algérie : Belmadi très clair avec M’Bolhi
Prudence Ahanogbe