Algérie : nouvelle inquiétude pour Slimani…

L’attaquant de l’équipe d’Algérie, Islam Slimani, serait parti pour manquer plusieurs semaines de compétition. Des nouvelles forcément préoccupantes à l'approche de la CAN 2023.

S’étant blessé à l’arrière de la cuisse droite, puis sorti au bout de la 17e minute de jeu, dimanche dernier à l’Estadio Nacional Do Zimpeto de Maputo, lors de la victoire 0-2 des Fennecs dans le cadre de la deuxième journée des éliminatoires pour la Coupe du monde 2026, Slimani ne devrait pas faire son retour de sitôt. Certes, aucune communication officielle n’a encore été faite concernant la nature de sa blessure ni sa durée d’indisponibilité, mais c’est ce qu’indique la tendance, à en croire les informations relayées par DZfoot.

Selon la publication algérienne, qui cite le média brésilien Um Dois Esportes, l’avant-centre de 35 ans devrait déjà manquer la 35e journée de Brasileirão (première division brésilienne) avec Coritiba ce dimanche contre Fluminense, l’actuel huitième du championnat. Son indisponibilité pourrait même se chiffrer à plusieurs semaines. Pour rappel, le club basé à Curitiba est englué dans la zone de relégation à quatre journées de la fin, occupant l’avant-dernière place juste devant la lanterne rouge América FC.

Incertitude avant la CAN

Avant son pépin, l’ex-Brestois avait eu le temps de scorer trois jours plus tôt contre la Somalie (3-1 le 16 novembre), pour la première journée des qualifications au Mondial, et de devenir le co-meilleur buteur dans l'histoire des éliminatoires du Mondial en Afrique avec la légende ivoirienne Didier Drogba (18 buts). Reste à savoir s’il reviendra à temps, et suffisamment affûté, pour être convoqué par Djamel Belmadi pour la CAN 2023 qui démarre dans moins de deux mois. À noter que la date limite de soumission des listes pour le grand rendez-vous est fixé au 3 janvier.

Il y a quelques semaines, une blessure avait déjà suscité l'inquiétude pour l’ancien de l’AS Monaco, mais il s'agissait en fait d'une fausse alerte. Cette fois, l’Algérie peut retenir son souffle.

Algérie : nouvelle inquiétude pour Slimani…
Prudence Ahanogbe