CAN 2023 (Q) : l’Algérie rate le sans-faute, un 18e qualifié connu

Après cinq victoires consécutives qui lui ont permis de se présenter avec la qualification déjà en poche, l’Algérie, largement remaniée, a terminé les éliminatoires de la CAN 2023 par un match nul assez insipide contre la Tanzanie (0-0) ce jeudi à Annaba. Ce point qualifie les Taifa Stars pour la Côte d’Ivoire.

Sans Slimani, Belaïli, Aouar, Bennacer et Bentaleb, tous absents de ce stage pour diverses raisons, ni Mahrez et Feghouli, remplaçants au coup d’envoi, Djamel Belmadi optait pour un onze fortement remanié et rajeuni avec notamment Aït-Nouri et Guitoun comme latéraux, un trio Kadri- Zorgane- Chaïbi au milieu de terrain et une ligne offensive inédite composée de Bouanani, Mahious et Abdelli. Si les jeunes Verts mettaient rapidement le pied sur le ballon, ils avaient toutefois du mal à emballer la partie. Malgré une grosse ambiance en tribunes, avec notamment des fumigènes, la précision faisait défaut dans les 30 derniers mètres et sur coups de pied arrêtés, à l'image d'une tête de Tougaï qui passait au-dessus.

Kadri, Bouanani et Abdelli les plus actifs

Les minutes passaient sans le moindre tir cadré à se mettre sous la dent, jusqu’à la demi-heure de jeu et à la première véritable occasion… en faveur des Tanzaniens et de Mzeze, dont la frappe en pivot obligeait Mandrea, préféré à Zeghba, à s’employer. Cette action avait le mérite de réveiller un peu les locaux, qui disposaient de deux situations avant la pause, d’abord sur une frappe soudaine de Chaïbi qui flirtait avec le poteau, puis sur une tête de Guitoun, qui frôlait le cadre sur un centre de Bouanani, très en vue durant ce premier acte avec l’hyperactif Kadri dans l’entrejeu.

Les Algériens appuyaient clairement sur l’accélérateur au retour des vestiaires, à l’image de cette frappe téléguidée de Bouanani qui filait au-dessous et surtout d’un Abdelli dans tous les bons coups. Mais l’Angevin manquait le cadre sur sa reprise, puis sa tête en excellente position connaissait le même sort. Malgré les entrées de Mahrez, Benrahma et Amoura pour les vingt dernières minutes, les occasions se faisaient plus rares pour les Fennecs qui ne parvenaient pas à trouver la faille et lâchent donc leurs premiers points, sans conséquences, dans ces éliminatoires.

La Tanzanie se qualifie

Acquis dans une atmosphère tendue sur la fin avec un début d'attroupement général dans les dernières minutes et des bouteilles lancées depuis les tribunes, ce point suffit au bonheur de la Tanzanie, 18e qualifié, qui accompagne les champions d’Afrique 2019 à la CAN en finissant avec une petite longueur d’avance devant l’Ouganda, vainqueur 2-0 du Niger à Marrakech dans l’autre match de ce groupe F. Aziz Kayondo (17e) et Joseph Ochaya (39e) ont marqué en vain pour les Cranes, qui manqueront leur deuxième CAN consécutive.

Les compos d’Algérie-Tanzanie

CAN 2023 (Q) : l’Algérie rate le sans-faute, un 18e qualifié connu
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !