Burkina Faso : Bertrand Traoré tire la sonnette d’alarme

Bertrand Traoré, le capitaine de l’équipe du Burkina Faso (28 ans, 72 sélections, 15 buts), a dressé un constat sans concession sur la dynamique actuelle des Étalons.

Mardi, les Étalons se sont imposés devant la Mauritanie (1-2), à Casablanca (Maroc), pour ce qui était leur deuxième match amical de la trêve d’octobre – le premier s’étant soldé par un triste nul 0-0 face à la Guinée équatoriale. Si ce succès a mis un point final à leur mauvaise série de cinq rencontres sans victoire, mais aussi à leurs trois précédentes sorties achevées sans aucun but marqué, le contenu peine encore à convaincre.

« Il faut se remettre en question »

Une tendance confirmée quelques jours plus tôt par le capitaine Bertrand Traoré, qui contraint de déclarer forfait une nouvelle fois avant la trêve d’octobre en raison d’une rechute. « On ne va pas se voiler la face. Actuellement, l'équipe n'est pas au top de sa forme. Quand on regarde le contenu des matchs, on n'est pas sur une très bonne dynamique », a reconnu l’ailier droit d’Aston Villa (3 apparitions, 1 passe décisive cette saison), lors d’un récent passage sur la chaine RTB. « Il faut se remettre en question. Moi en tant que capitaine, je me remets en question », a-t-il ajouté sous forme d'autocritique à moins de trois mois du début de la CAN 2023.

Puis il conclut : « On doit essayer de tout mettre en œuvre pour arriver prêt avec une équipe compétitive pour cette CAN 2023 en Côte d'Ivoire. » Pour rappel, le Burkina Faso a terminé premier de son groupe de qualifications (11 points) devant son dauphin le Cap-Vert (10 points). La bande à Stéphane Aziz Ki était mathématiquement qualifié depuis le 4e journée, et son résultat nul obtenu face au Togo (1-1) le 28 mars.

Burkina Faso : Bertrand Traoré tire la sonnette d’alarme
Prudence Ahanogbe