Coq Sportif Cameroun

En annonçant la fin de sa collaboration avec Le Coq Sportif et en lançant un appel à candidatures pour trouver un nouvel équipementier, la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) s’est mise à dos la firme française, qui conteste et va l’assigner en justice. L’instance a répliqué ce mardi dans un communiqué signé par son avocat Florian Mbayen-Hegba.

«La FECAFOOT s'étonne de ce que l'ex-équipementier ait choisi de faire un procès devant l'opinion publique, se livrant au passage à un dénigrement de la FECAFOOT et à une diffusion d'informations confidentielles au mépris des engagements contractuels pris par les deux parties. La FECAFOOT en profite donc pour rappeler que le contrat résolu, qui était la loi des parties, prévoyait des obligations et des délais de paiement stricts et que c’est le non-respect de ces obligations qui a contraint la FECAFOOT à mettre en demeure son ex-équipementier», indique d’abord le communiqué, avant de dénoncer le comportement du Coq Sportif.

«En réponse à cette mise en demeure, l'ex-équipementier des Lions Indomptables du Cameroun a cru pouvoir opposer un arrangement verbal avec le Secrétaire Général de la FECAFOOT alors qu'il ne pouvait décemment ignorer que dans une association sportive, seuls les statuts déterminent qui a le pouvoir de représenter l'association dans tous les actes de la vie civile, et que s'agissant de la FECAFOOT, ce pouvoir incombe au Président», tacle le communiqué. «Il ne pouvait non plus ignorer les stipulations contractuelles selon lesquelles les modifications des termes du contrat ne pouvaient être faites que par des personnes dûment habilitées par les parties. Il est dès lors plus qu'étonnant que l'ex-équipementier se prévale du contournement de ces règles pour justifier du non-respect de son obligation essentielle, à savoir payer les sommes dues à leurs échéances.»

Après avoir donc qualifié Le Coq Sportif de mauvais payeur, la Fecafoot a par ailleurs précisé ne pas avoir reçu son assignation en justice. Le feuilleton ne fait que commencer !

Le communiqué de l'avocat de la Fecafoot

Fecafoot, Le Coq Sportif