Cameroun : la Fecafoot menace les joueurs !

Samedi, le Cameroun s'est imposé 4 buts à 1 face au Cap-Vert (3e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026), pour la première de Marc Brys sur le banc.

Une entrée en matière réussie pour le Belge, qui s'est déroulée sous les yeux de Narcisse Mouelle Kombi, le ministre des Sports, ainsi que ceux de Samuel Eto'o, le Président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Les deux hommes – qui ne sont toujours pas d'accord concernant la composition du staff – n'étaient d'ailleurs séparés que de quelques sièges. Malgré ce large succès, l'euphorie n'aura pas duré bien longtemps car le conflit entre les deux instances continue donc d'opérer. Quelques heures la rencontre face aux Requins Bleus, une lettre de la Fecafoot mettant la pression sur les joueurs a ainsi fuité.

À titre d'information, les joueurs convoqués sont mis exclusivement à la disposition de l'Association (FECAFOOT), unique interlocuteur des instances internationales (FIFA et CAF) et de votre club employeur, elle est garante de l'organisation et de la pratique de toutes activités sportives du joueur pendant sa période de mise à disposition. Depuis le 03 Juin 2024, vous êtes pris en charge par des personnes non représentatives de l'Association pour laquelle vous avez été mis à disposition, ceci en violation des statuts de la FECAFOOT et des dispositions réglementaires de la FIFA“, peut-on notamment lire dans ce courrier envoyé aux joueurs, avec leur club en copie.

On se rappelle notamment que les joueurs ont été logés durant la première partie du rassemblement dans des chambres réservées par le ministère des Sports et qu'ils ont suivi le programme de préparation de celui-ci plutôt que celui concocté par la Fecafoot.

Les joueurs sous pression avant l'Angola

A partir de là, l'instance présidée par Samuel Eto'o a mis un sérieux coup de pression aux joueurs, en les menaçant de porter l'affaire devant la FIFA en vue d'une éventuelle suspension.

Pour la rencontre Angola – Cameroun du 11 Juin 2024 à Luanda, nous vous demandons de rester entièrement à la disposition de la FECAFOOT et de respecter le programme qui vous sera communiqué incessamment. La FECAFOOT ne tolérera plus toute violation et non-respect des obligations des joueurs pendant la période de mise à disposition. Ainsi, elle se réserve pour toute déviance d'appliquer l'article 6 de l'annexe 01 dudit statut qui dispose : ‘Toute violation des dispositions de la présente annexe entraîne des sanctions disciplinaires qui seront imposées par la Commission de Discipline de la FIFA sur la base de son code disciplinaire'“, conclut le courrier. Drôle de contexte pour les Lions Indomptables, qui doivent s'envoler ce dimanche pour Luanda…

Cameroun : la Fecafoot menace les joueurs !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.