Coupe du monde 2026 (Q) : le Cameroun version Marc Brys rugit d’entrée !

Malgré un contexte pesant et de longues semaines de polémiques, le Cameroun a réussi sa première sous les ordres de son nouveau sélectionneur Marc Brys, en surclassant le Cap-Vert (4-1) à l'occasion de la 3e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026 ce samedi au Stade Ahmadou-Ahidjo de Yaoundé. Vincent Aboubakar (doublé) et Moumi Ngamaleu (deux passes décisives et un penalty provoqué) ont brillé, tout comme Carlos Baleba pour sa première cape.

Dans un contexte particulier marqué par la guerre entre la Fédération camerounaise (Fécafoot) et le ministère des Sports, le public poussait comme un seul homme derrière l’équipe. Les joueurs entendaient, eux, donner le change, alors que l’optimisme n’était clairement pas de mise avant le coup d’envoi. Vincent Aboubakar, le capitaine courage, montrait la voie en mettant sans dessus dessous la défense cap-verdienne dans un cafouillage dès la 5e minute de jeu. Très vite, les Lions Indomptables ouvraient le score sur un corner botté de la droite par Moumi Ngamaleu. L’ailier du Dinamo Moscou trouvait au second poteau la tête de Michael Ngadeu qui fêtait ainsi son retour en sélection avec sa première réalisation depuis octobre 2021 (1-0, 13e).

Aboubakar voit double

Le Cameroun maintenait la pression. Servi sur la gauche, André-Frank Zambo Anguissa récupérait le ballon après l’avoir perdu près de la ligne de sortie de but et tirait derrière le petit filet (23e). Le but du break intervenait seulement deux minutes plus tard, et il était signé Vincent Aboubakar. Toujours sur corner joué de la droite, mais cette fois à la rémoise, Ngamaleu feintait son vis-à-vis et signait sa deuxième passe décisive du match, cette fois pour son capitaine. Bien servi sur une passe en retrait quasi au point de penalty, celui-ci n’avait plus qu’à croiser le cuir à droite du gardien Vozinha (2-0, 25e).

Littéralement asphyxiés, les Requins Bleus tentaient de réagir via Ryan Mendes. Trouvé à droite sur un long ballon, l’ailier ne parvenait pas à accrocher le cadre néanmoins. Sa demi-volée échouant largement à côté du second poteau (28e). Contre le cours du jeu, les visiteurs réduisaient néanmoins le score après avoir concédé un coup franc dangereux de Bryan Mbeumo, passant près du montant gauche de Vozinha (34e). En effet, profitant d’une longue passe à gauche dans le dos de la défense et notamment de Ngadeu, Jamiro Monteiro ajustait parfaitement André Onana pour redonner l’espoir aux siens (2-1, 37e).

Cependant, les hommes de Marc Brys reprenaient le large juste avant la mi-temps sur un penalty provoqué par Ngamaleu, décidément dans tous les coups. Aboubakar se chargeait de transformer, signant ainsi le doublé, une première en sélection depuis le match de la troisième place à la CAN 2021 (3-1, 44e).

Le Cameroun régale, le ministère peut jubiler

Au retour des vestiaires, les hôtes corsaient l’addition juste après un raté monumental de Mbeumo qui butait sur Vozinha, alors qu’il s’était présenté seul face au portier à la faveur d’une passe lobée bien sentie de la part d’un coéquipier (53e). Et comme toujours dans cette rencontre, la piqûre intervenait sur corner, à nouveau tiré à la rémoise. Trouvé sur un centre venant de gauche, Ngadeu remisait de la tête pour une tête plongeante victorieuse de Nouhou Tolo (4-1, 54e).

La victoire acquise, Brys procédait à plusieurs changements. Conséquence, le rythme de la partie baissait. Et ce, jusqu’en fin de match avec un sauvetage sur la ligne de la défense camerounaise sur une frappe cap-verdienne (84e), et un arrêt en deux temps d’Onana sur penalty (90e+4), préservant ainsi l’écart au tableau d’affichage pour les siens.

À l’arrivée, plus de peur que de mal pour les Lions Indomptables, dont la situation était précaire juste avant le match, en raison de l’imbroglio sur le staff notamment. Le Cameroun prend la tête du groupe D avec 7 points avant d’affronter l’Angola (5 points) mardi. Le ministère des Sports, qui a brûlé la politesse à la Fécafoot en menant la préparation de l’équipe cette semaine, peut jubiler.

Les compos de Cameroun – Cap-Vert

Coupe du monde 2026 (Q) : le Cameroun version Marc Brys rugit d’entrée !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.