Cameroun : la CAN amère d’Onana

L’équipe du Cameroun a vécu une soirée délicate samedi, avec l’élimination dès les huitièmes de finale de la CAN 2023, en particulier pour son gardien André Onana.

Cette fois, la marche était trop haute. Passé par un trou de souris après avoir renversé la Gambie (2-3) lors de l’ultime journée de la phase de groupes, le Cameroun n’est pas parvenu à enchaîner en huitièmes. Les Lions Indomptables se sont logiquement inclinés (2-0) face au Nigeria qui les avait déjà battus au même stade en 2019. Preuve de sa frustration, le gardien André Onana a snobé les journalistes après le match. Le portier de Manchester United a assisté impuissant à la défaite des siens depuis le banc. Fabrice Ondoa, fautif sur les deux buts concédés, lui ayant été préféré.

L’ancien pensionnaire de l’Inter Milan a en effet vu s’éroder son statut d’indiscutable durant la compétition. Déjà remplaçant contre les Gambiens mardi, celui-ci est devenu le deuxième choix du sélectionneur Rigobert Song derrière son cousin. « (André Onana et Fabrice Ondoa) C’est de très bons gardiens, je n’ai pas de problème avec mes gardiens de but. Tous mes gardiens sont compétitifs. (…) Il n’y a pas de polémique à faire entre ces gardiens, ils s’entendent très bien et tous les 27 joueurs ont l’opportunité de montrer de quoi ils sont capables », avait avoué à demi-mot le technicien avant la rencontre avec les Super Eagles.

Une balle dans le pied

Le joueur passé par le Barça s’est tiré une balle dans le pied en retardant le plus longuement possible son arrivée dans la tanière. Ce dernier a notamment préféré disputer la FA Cup puis l’affiche de championnat contre Tottenham avec MU, ratant ainsi la préparation des Lions Indomptables et le premier match face à la Guinée (1-1). Cerise sur le gâteau, il n’avait pas donné pleine satisfaction durant le deuxième match devant le Sénégal (3-1), notamment sur l’ouverture du score d’Ismaïla Sarr.

S’il a promis vider son sac à la fin du parcours de la sélection à la CAN 2023, l’intéressé devra vraisemblablement regagner sa place aux yeux de Rigobert Song si le sélectionneur reste en poste. Vu l’égo des deux hommes qui se sont écharpés à la Coupe du monde 2022, l'hypothèse de voir l’équipe du Cameroun de nouveau privée de son meilleur gardien en activité n'est pas à exclure…

Cameroun : la CAN amère d’Onana
Prudence Ahanogbe