Côte d’Ivoire : le geste touchant de Dortmund pour Haller

Tous les yeux sont rivés sur la finale de la CAN 2023 ce dimanche au stade d'Ebimpé à 20h GMT, opposant la Côte d'Ivoire, pays hôte, au Nigeria de Victor Osimhen.

Alors que Sébastien Haller et ses coéquipiers se préparent activement pour ce choc au sommet, ses camarades du Borussia Dortmund lui ont adressé un message touchant. En effet, toute l'équipe du BvB a posé avec le drapeau ivoirien et le maillot floqué “Sébastien Haller” ce dimanche à l'entraînement. “Allez Seb“, a écrit le club de la Ruhr, tombeur de Fribourg vendredi (3-0), en postant la photo sur le réseau social X.

Un geste que l'international ivoirien appréciera sûrement, lui qui était blessé au coup d'envoi de la CAN, mais qui a progressivement intégré le groupe pour finalement récupérer sa place de titulaire en demi-finale contre la RD Congo (1-0). Face aux Léopards, il a été l'auteur d'une prestation remarquable, marquant l'unique but de la rencontre d'une volée presque miraculeuse, propulsant ainsi son équipe en finale de la CAN pour la cinquième fois de son histoire. La Côte d'Ivoire vise désormais un troisième titre continental.

Haller revient de loin

Arrivé en 2022 au Borussia Dortmund en provenance de l'Ajax Amsterdam, Haller a dû faire face à une nouvelle difficile. Un cancer des testicules lui a été diagnostiqué, l'obligeant à se retirer des terrains pour se soigner. Six mois plus tard, après des moments difficiles sur le plan personnel, il a retrouvé les terrains, mais a perdu sa place de titulaire en club cette saison, même s'il est plutôt à l'aise en sélection avec 4 buts en 6 matchs depuis sa rémission.

Cette CAN en Côte d'Ivoire représente également un défi personnel pour Haller qui avait des choses à prouver. Malgré sa blessure survenue en décembre à Mayence et qui a compromis ses débuts dans le tournoi, le buteur a su faire le dos rond et est présent pour cette finale, la seule qui compte.

Avatar photo
Nathacio De Souza

Passionné de football, je jongle entre les touches du clavier aussi habilement que Vinicius avec un ballon. Je transforme chaque match, chaque action, chaque but en une symphonie de mots.