Comme prévu, la FIFA a adressé un courrier à la NFF (Fédération nigériane de football) mardi 9 septembre pour lui confirmer que « les conditions établies dans son courrier du 3 septembre ont été remplies et que la NFF ne serait donc pas suspendue« . Lundi, alors que l’ultimatum fixé par l’instance internationale était sur le point d’expirer, Chris Giwa, nouveau président de la NFF élu dans des conditions houleuses, avait accepté de renoncer à son poste. « Dans sa réponse à la NFF, la FIFA a insisté sur le fait qu’elle attend à présent du comité exécutif de la NFF qu’il se réunisse dès que possible pour convoquer une assemblée générale extraordinaire afin de décider de la feuille de route qui aboutira à l’organisation d’élections, lesquelles devront être ouvertes à toute personne répondant aux exigences des statuts et règlements de la NFF« , précise un communiqué de l’instance dirigeante du ballon rond.