Maroc : l’étonnant double rêve de Bounou

Le gardien international marocain Yassine Bounou a révélé ses deux plus grands rêves de footballeur professionnel.

Leader invaincu avec Al-Hilal en Saudi Pro League, avec un matelas confortable de sept points d’avance sur son dauphin, le Al-Nassr de Sadio Mané, après 19 journées, Yassine Bounou a rejoint la sélection du Maroc pour préparer la CAN 2023. L’occasion pour le portier des Bleus et Blancs et des Lions de l’Atlas (58 sélections) de se prêter à un jeu de questions-réponses.

Le meilleur gardien africain 2023 a dévoilé à ce titre les deux plus grands rêves de sa carrière. Le premier n’a pas de quoi surprendre. Il s’agit notamment de remporter un titre avec l’équipe du Maroc qu’il a rejoint fin 2012, et avec laquelle ses meilleures performances restent les quarts de finale de la CAN 2021 sur la scène continentale et la quatrième place à la dernière Coupe du monde 2022.

Le deuxième rêve étrange de Bounou

Le deuxième est pour le moins singulier, puisqu’il concerne un passage au… Club Atlético River Plate en Argentine. Un rêve d’autant plus atypique que le natif de Montréal n'a pas de lien connu avec le continent sud-américain ni l'Argentine et il écrit jusqu'à présent sa carrière à mille lieues de cette destination. Sans doute y est-il attaché pour des raisons personnelles.

Formé au Wydad Casablanca, Bounou a intégré la réserve de l’Atlético Madrid en 2012. Prêté durant deux saisons à Saragosse (2014-2016), il est ensuite vendu à l’été 2016 à Girona d’où il sera définitivement transféré à Séville en septembre 2020, après un prêt concluant la saison précédente. Avec le club sévillan, Bounou a remporté deux Ligue Europa dont la dernière remonte à l’année passée, trois ans après la première (2020). À la mi-août 2023, le géant d’1,92m a rallié l’Arabie saoudite contre un chèque de 21 millions d’euros. Depuis, il fait les beaux jours d’Al-Hilal avec le Sénégalais Kalidou Koulibaly.

Maroc : l’étonnant double rêve de Bounou
Prudence Ahanogbe