CAF Awards : Bounou sacré gardien africain de l’année en lot de consolation…

Pas retenu parmi les finalistes pour le titre de Joueur Africain de l'année alors qu'il pouvait légitimement prétendre au sacre, Yassine Bounou a eu droit à une maigre consolation en étant désigné gardien africain de l'année ce lundi à Marrakech à l'occasion des CAF Awards.

Héroïque tout au long du parcours du Maroc jusqu'en demi-finales de la Coupe du monde 2022 et décisif lors du sacre du FC Séville en finale de la Ligue Europa, le gardien des Lions de l'Atlas avait beaucoup d'arguments à faire valoir. Et c'est fort logiquement que le 13e du dernier Ballon d'Or a devancé André Onana, finaliste de la dernière Ligue des champions et 23e du Ballon d'Or, et l'Egyptien Mohamed El Shenawy (Al Ahly) pour terminer gardien africain de l'année.

Bounou n'était pas là

Pris par des obligations professionnelles puisqu'il était titulaire quelques heures plus tôt avec Al-Hilal à l'occasion des quarts de finale de la Coupe du Roi d'Arabie Saoudite (qualification 3-0 contre Al-Taawon), Bounou n'était toutefois pas présent pour la cérémonie et c'est son sélectionneur Walid Regragui qui a récupéré le trophée pour lui. De toute façon, le dernier rempart n'avait pas forcément tort de manquer à l'appel puisque la soirée a de nouveau pris une note amère pour lui quelques minutes plus tard lorsqu'Onana lui a été préféré au poste de gardien dans le onze africain de l'année FIFpro, générant une polémique supplémentaire au cours de cette cérémonie décidément illisible…

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !